Vernissage de l’exposition « Rafcalteplitte ».

Vernissage de l’exposition « Rafcalteplitte ».
Samedi 18 mai, a eu lieu le vernissage de l’exposition « Rafcalteplitte ».:
Cette exposition met en lumière les travaux artistiques réalisés, tout au long de l’année scolaire par les élèves de l’école élémentaire de Champlitte accompagnés par l’artiste plasticienne Caroline Desnoëttes au musée des Arts et Traditions Populaires de Champlitte.
Cette exposition a suscité l’étonnement et l’admiration.
Les productions plastiques, que les visiteurs ont pu découvrir ont attiré le regard avec leurs couleurs chatoyantes et ont invité au voyage vers le Mexique.
Caroline Desnoëttes a su guider les enfants dans leurs réalisations. Elle leur a apporté un regard différent. Un regard d’artiste, un regard d’artiste engagée et les a initiés à une véritable démarche artistique.
Julie Chevaillier, directrice des musées Albert et Félicie Demard, a initié ce projet.
C’est un travail d’artistes très riche, qui a été présenté à l’occasion de la Nuit des Musées.
Un tel projet contribue à la réussite et l’épanouissement des élèves. Les sourires étaient sur toutes les lèvres, lors des interventions de Caroline Desnoëttes. Grâce à elle les enfants ont vécu des moments de pur bonheur, notamment lors de la soirée-pyjama organisée dans son œuvre : »24 heures antipode circadien » au musée.
De plus, une résidence d’artiste est une occasion privilégiée pour les élèves d’une école rurale d’accéder à l’art de nourrir leur parcours d’éducation artistique et culturelle, tant au niveau de la rencontre sensible avec des œuvres et d’une artiste que de la pratique artistique.
Les élèves ont fréquenté régulièrement le musée des Arts et Traditions populaires de Champlitte. Cela leur donnera sans doute envie d’y revenir avec leur famille ou de visiter d’autres lieux culturels.
Ce projet a également permis aux enfants de découvrir une page d’histoire locale, l’émigration des chanitois vers le Mexique. Cela permettra sans doute de continuer une belle amitié entre Champlitte, Jicaltepec et San Rafael.
Cette nuit des musées est une occasion donnée aux familles de se retrouver avec leurs enfants, les enseignants, et les élus, en nouant des liens sociaux fédérateurs et importants.

Nuit européennes des musées.

Nuit européennes des musées.

J-2 avant un des événements de l’année culturelle des musées à ne pas manquer : la Nuit européenne des Musées !

Samedi 18 mai, Champlitte,la nuit européennes des musées, sera l’occasion de vous dévoiler une nouvelle œuvre de l’artiste Caroline Desnoëttes entourée de 60 élèves-artistes de l’école de Champlitte. Ceux-ci ont la permission exceptionnelle de veiller plus tard que d’habitude pour tout vous expliquer sur leur grand projet artistique de l’année ! A l’aide de médiations sensorielles, c’est en écoutant, savourant et en jouant que vous en apprendrez plus sur l’histoire du jumelage entre le Haute-Saône et le Mexique.
A 20h30, les enfants vous laisseront leurs places dans les salons du château pour une soirée d’initiation aux danses latines ! Vous ne savez pas danser ?! pas de problème, nous sommes là pour vous apprendre !

Possibilité de se restaurer sur place.
Entrée libre. De 17h30 à Minuit !

Autour du loup au château de Champlitte.

Dimanche 14 avril, le « Loup de Tombouctou » de P’tits Bouts et Cie a fait salle comble au musée départemental des Arts et Traditions Populaires !
90 personnes sont venues rencontrer le loup, lui et ses trois petits cochons. Avec les artistes, le public a mis l’ambiance : les organisateurs ont adoré et et espère que les visiteurs aussi !
L’heure des vacances a sonné en Haute-Saône. Une belle occasion pour emmener les enfants au musée ! A Champlitte, le musée a commencé ce lundi avec un atelier pour les ados (ou presque ados) sur la thématique du loup. Après avoir découvert les salles du musée, les jeunes visiteurs ont réalisé un masque de nuit « loup » tout doux… Ils ont confié que ce serait bien utile pour leurs prochains voyages en avion ! Mercredi prochain (17/04), le musée de Champlitte propose au jeune public cette fois un atelier pour les plus petits de 4 à 6 ans autour des « jeux du loup ». Vous pouvez encore réserver au 03.84.95.76.50 ou par mail musee-champlitte@haute-saone.fr. Le mercredi suivant, petits et plus grands pourront se retrouver autour d’une grande chasse aux œufs. L’entrée est libre, profitez-en !

Atelier Carnet de voyage.

Atelier Carnet de voyage.
Dans le cadre de l’exposition Murs et merveilles, le papier peint s’expose au salon, le musée départemental des Arts et Traditions populaires de Champlitte, a proposé un atelier Carnet de voyage autour de l’œuvre de Caroline Desnouëttes, artiste plasticienne qui expose au château.
Que faire faire, quand on veut voyager, mais que l’on pas d’argent, de temps, de passeport, d’avion ? Il suffit de voyager avec son imaginaire et sa créativité. Les visiteurs ont pu vivre le plaisir d’être ailleurs l’espace d’un moment passé à l’atelier « carnet de voyage ».
Découpage, collage, dessin, déguisement, dessin, déguisement ont été à l’honneur. L’idée était de s’immerger dans l’œuvre de Caroline Desnouëttes et de recréer une nouvelle œuvre, inspirée par la visite de l’exposition. C’était une manière de partir en voyage en restant en terres chanitoises.
Charlotte Bara, responsable, au service des publics des musées départementaux a su intéresser le public invité au voyage à travers l’imaginaire proposé par des papiers peints invitant au voyage.

Incollables sur le papier peint.

Incollables sur le papier peint.
Le papier peint s’expose, et interroge. Il s’agit d’un art méconnu, révélé au grand public.
Dans le cadre de l’exposition Murs et merveilles, le papier peint s’expose au salon, le musée départemental des Arts et Traditions populaires a proposé une conférence très vivante sur l’art du papier peint reflétant l’intelligence de la main.
Samedi, François-Xavier Richard, de l’atelier d’Offard, a présenté la création des papiers peints d’aujourd’hui, entre méthode ancienne et moderne.
L’atelier d’Offard, à Tours, entreprise du patrimoine a été récompensée à de nombreuses reprises. Cette entreprise est soutenue par la fondation Bettencourt-Schueller. L’atelier d’Offard perpétue le savoir-faire des grandes manufactures du XVIIIème et du XIXème siècle.
Dans un esprit de recherche et d’innovation, François-Xavier-Richard et son équipe allient la maitrise des techniques traditionnelles aux procédés et outils modernes. Ils retrouvent et réinventent l’utilisation du papier peint dans le décor, travaillant à la fois sur des restaurations de papiers peints comme pour la maison de Colette à Saint-Sauveur-en-Puisaye, dans l’Yonne, la maison de Balzac, à Saché, près de Tours, ou encore la pharmacie de Santa Maria Novella à Florence en Italie, et des créations contemporaines par des collaborations avec de nombreux designers et bien évidemment dur sur mesure.
Devant un public, venu nombreux, François-Xavier Richard a su passionner les visiteurs avec un art tombé en désuétude et revenu au gout du jour, le papier peint haut de gamme.
Tontisses, papiers chiffons, carton pierre, papiers japonais, papiers peints translucides n’ont plus eu de secrets pour les visiteurs. Les amateurs d’arts ont pu observer la présentation de la maitrise du papier peint à la planche, ainsi que la restitution de papiers peints anciens pour les monuments historiques. Les créations pour les expositions n’ont pas été en reste. Le travail à la main a été mis en valeur par les images, une vidéo, et des échantillons présentés au public fasciné par un art méconnu.