Passions d’antan à Leffond

DSCN0279L’association « Passions d’antan » a reconduit, cette année, une manifestation autour des vieux métiers d’autrefois. L’événement s’est déroulé sur le site de l’ancienne gare, dimanche 2 aout. A cette occasion, le public a pu découvrir une véritable pièce de musée, une saboterie de 1900 entraînée par une chaudière à vapeur et une véritable routière Pécard venue d’Angleterre. Ce tracteur doit son nom au fait qu’il peut se déplacer à faible allure sur les routes. Cette exclusivité a été rendue possible grâce au concours de l’association « Le Chaudron », basée à Neuvy-Grandchamp (71).

Le public a pu également admirer le savoir-faire d’un tailleur de pierre, d’une rempailleuse de chaises, d’une vannière, d’une tapissière spécialisée dans la rénovation de fauteuils anciens, d’une potière, d’un tourneur sur bois, d’une créatrice de compositions florales, d’un forgeron coutelier, d’un bourrelier sellier, d’un tondeur de moutons, d’un gardien d’oies et de fileurs de laine.

Un parc animalier avec une basse-cour étonnante a été également au rendez-vous, qui a permis de côtoyer année, lamas, alpagas, et autres animaux exceptionnels qui ont réservé bien des surprises.

De son côté, le petit musée agricole et le parc de matériels relatant le labeur et la vie d’autrefois, avec notamment la pompe à bras « Jolyot à Vesoul » datant de 1845 et qui équipait autrefois les pompiers de Leffond, a permis à chacun de remonter le temps.

Les horloges d’édifices et le carillon ambulant, équipé de cloches fondues sur le site même de la fête en août 2012, ont rythmé ce même temps par sa mélodie, « Santa Maria ora pronobis », empruntée au carillon de l’église du village.

La bonne odeur de la cuisson du pain au feu de bois a ajouté encore au dépaysement.

Le village à toute vapeur

SAMSUNG
SAMSUNG
Le village à toute vapeur

L’association « Passions d’antan » reconduit, cette année, une manifestation autour des vieux métiers d’autrefois. L’événement se déroulera sur le site de l’ancienne gare, le dimanche 2 aout à partir de 10h. A cette occasion, le public pourra découvrir une véritable pièce de musée, une saboterie de 1900 entraînée par une chaudière à vapeur et une véritable routière Pécard venue d’Angleterre. Ce tracteur doit son nom au fait qu’il peut se déplacer à faible allure sur les routes. Cette exclusivité est rendue possible grâce au concours de l’association « Le Chaudron », basée à Neuvy-Grandchamp (71).

Le public pourra également admirer le savoir-faire d’un tailleur de pierre, d’une rempailleuse de chaises, d’une vannière, d’une tapissière spécialisée dans la rénovation de fauteuils anciens, d’une potière, d’un tourneur sur bois, d’une créatrice de compositions florales, d’un forgeron coutelier, d’un bourrelier sellier, d’un tondeur de moutons, d’un gardien d’oies et de fileurs de laine.

Un parc animalier avec une basse-cour étonnante sera également au rendez-vous, qui permettra de côtoyer année, lamas, alpagas, et autres animaux exceptionnels qui réserveront bien des surprises.

De son côté, le petit musée agricole et le parc de matériels relatant le labeur et la vie d’autrefois, avec notamment la pompe à bras « Jolyot à Vesoul » datant de 1845 et qui équipait autrefois les pompiers de Leffond, permettront à chacun e remonter le temps.

Les horloges d’édifices et le carillon ambulant, équipé de cloches fondues sur le site même de la fête en août 2012, rythmera ce même temps par sa mélodie, « Santa Maria ora pronobis », empruntée au carillon de l’église du village.

La bonne odeur de la cuisson du pain au feu de bois ajoutera encore au dépaysement. Côté gastronomie, jambon braisé, frites, sandwich et marquez seront accessibles en permanence, en plus d’un repas à 10 euros sur réservation au 03.84.67.63.75 ou au 03.84.31.97.01 (le soir).

Entrée : 2 € (gratuit pour les enfants), les billets donnant droit à participer à une tombola en fin de journée.

Au menu, la joie d’être ensemble

DSCN0220Au menu, la joie d’être ensemble
Une quarantaine de convives ont pris part, vendredi, au souper des voisins de Leffond. Une rencontre traditionnelle et conviviale, qui permet également à chacun de faire découvrir ses spécialités. L’apéritif a été offert par Leffond Animation, et les habitants ont pu, avec plaisir, faire cuire leurs préparations dans le four à bois de la famille Ravry, situé rue Verdu. Un autre ingrédient de la recette du bonheur local.

Plus qu’un vide greniers

DSCN8492Dimanche a eu lieu à Leffond, le traditionnel vide grenier de Leffond Animations. « 38 exposants sont venus, soit une fréquentations en hausse par rapport à l’an dernier. Toutefois les visiteurs semblent être venu moins nombreux. » : précise Bernard Gautheron président de Leffond Animations. Une exposition sur la vannerie avec la vannière Marie José Hucher qui produit, répare et vend de nombreux objets à Grenant. C’est un village de Haute-Marne aux portes de la Franche-Comté, situé à quelques kilomètres de la Côte-d’Or. Les enfants ont pu s’initier à la vannerie. Des panneaux explicatifs ont vivement intéressé les amateurs de vannerie. Le four de la famille Ravry a été remis en marche : pains et brioches ont été produits pour la plus grande joie des amateurs.
« On vient à un vide-greniers pas uniquement pour acheter, mais également pour découvrir un village, à Leffond on a découvert un village qui respire l’authenticité. » : explique Yves Benoit de Saint Seine Vingeanne.

La compagnie Pulsatile a brulé les planches

La compagnie Pulsatile a brulé les planches

« A table ! » est une pièce jouée par l’atelier de théâtre adulte appelé la compagnie Pulsatile, et mise en scène par Juliette Pourquery de Boisserin. Elle a été produite à Margilley et à Leffond pour ses deux dernières représentations du mois de mai dans le secteur de Champlitte vendredi et samedi .
Juliette Pourquery de Boisserin est docteur ès Lettres, auteur, metteur en scène, membre de la compagnie Lumière d’aout. « Lumière d’aout est un collectif des six auteurs dont je fais partie avec Laurent Quinton. Ce collectif met en œuvre un travail d’écriture et un travail de plateau qui se nourrissent en permanence afin de trouver les mots les plus justes pour que les écritures résonnent et deviennent vivantes dans l’espace public. Les spectacles se jouent en divers lieux. ». Les textes de Juliette Pourquery de Boisserin ont été publiés en volume ou en revue et mis en scène au Festival d’Avignon (in et off), à Rennes et à Brest également. Au cœur du bourg chanitois, elle anime des ateliers de théâtre auprès d’adultes et d’adolescents depuis 2011 et anime les cafés littéraires(les »Mardi c’est dit! ») tous les mois au café de la Concorde à Champlitte.
« A table ! » est le spectacle qu’elle a créé spécialement avec et pour l’atelier amateur adulte qui a donné naissance à la compagnie Pulsatile. Les acteurs ont fait participer le public à cette pièce consacrée à la représentation d’une situation simple, et quotidienne. Dans une cuisine, des femmes fantasment leur vie plate et sans relief. La parole traverse les souffrances intimes de ces femmes qui cherchent à dépasser l’état simple de survie. Avec humour, légèreté ou gravité, elles questionnent leur immobilité et cherchent le sens de ce qu’elles vivent.
Cette pièce écrite d’après des textes de Juliette Pourquery de Boisserin, Marguerite Duras, Jules Barbier, et Frédérich Nietzche a été jouée par Virginie Couturier, Jérémie Grappotte, Pascal Henriot, Françoise Lamy, Geneviève Michel, Claudine Roblez et Chantal voisin.
Cette pièce sera jouée à la rentrée en d’autres lieux et ailleurs
La troupe sera en représentation le 25 mai lors du festival de théâtre à l’Abbaye d’Auberive.
La compagnie Pulsatile a remercié l’Amicale Laïque de Champlitte, Leffond Animation, la mairie de Margilley, le Festival de Théâtre amateur du Sud Haut-Marnais et le public venu nombreux.

Une technique originale

Valérie Lamotte a installé à Leffond, en Haute-Saône, à quelques kilomètres d’Orain, un atelier dans lequel elle travaille le feutre. Elle propose des créations uniques et originales.

Depuis le 15 août 2011, Valérie Lamotte a ouvert un atelier où elle propose une initiation au feutrage sous forme de stage.

À partir de laine cardée brute, Valérie Lamotte mêle la soie et la dentelle. L’ensemble est frotté, les écailles de la laine agressée s’assemblent pour former le feutre. Cette technique permet de réaliser des vêtements sans coutures et réversibles, chaque pièce étant unique. Les vêtements sont personnalisables et réalisés sur mesure.
Entre art et artisanat

Dans son grand atelier aménagé récemment, Valérie réalise également des tentures, des rideaux et des tapis selon le même processus. Elle précise : « J’ai appris a travaillé le feutre chez une modiste à Lyon. Je suis mi- autodidacte mi- apprentie. Je me considère toujours en apprentissage. Le travail de la matière rend humble, je laisse la matière me guider. Le feutre se travaille selon une technique ancestrale. Il était déjà connu au néolithique. J’ai démarré le travail du feutre avec la ­confection de chapeaux, ce travail m’a donné envie de réaliser des chapeaux, manteaux, vestes, ­jupes, robes, étoles et également des objets de décorations alliant osier et feutres ou encore de la dentelle finement travaillée. Fibres d’orties, de bananes, de bambous ou encore laine d’eiders permettent la réalisation de créations originales, selon la demande de ma clientèle ».

Les créations sont à mi-chemin entre l’art et l’artisanat, ce sont des pièces originales réalisées selon des techniques anciennes à partir de matières naturelles, les couleurs sont chatoyantes et les réalisations soignées sont douces au toucher.
Valérie Lamotte, atelier Elle V à Leffond (Haute-Saône), tél. 03.84.67.88.38.

Le programme des Journées Européennes du Patrimoine à Champlitte et ses environs

Le programme des Journées européennes du patrimoine des samedi 14 et dimanche 15 septembre à Champlitte est très dense.
De nombreux sites pourront être visités pendant les Journées du patrimoine. Parmi eux, le couvent des Augustins sera ouvert de 10 h 30 à 18 heures (visite libre le samedi et guidée le dimanche). L’église de Champlitte sera ouverte de 10 à 18 heures (visite libre le samedi et guidée le dimanche à 11 heures). L’hôtel Grillot (accès cour uniquement) sera visitable de 10 à 18 heures. La visite guidée du bourg se déroulera à partir de 16 heures, au départ de l’office de tourisme. Une visite au flambeau sera organisée samedi à 20 h 30, au départ de l’office de tourisme. Une exposition de peinture des œuvres de Bernard Marion et des artistes participant au concours Prix Bernard Marion se tiendra à la salle des fêtes. Une exposition sur le patrimoine classé du territoire de Champlitte et sur la protection du patrimoine se déroulera au musée des Arts et Traditions populaires avec un accès libre et gratuit. À la salle du corps de garde, une séance de dédicaces aura lieu avec Rachel Pioche, pour la sortie de son nouveau recueil de poésie, Une Symphonie de mots, en présence du photographe Claude Platon.

Dimanche, une exposition et des démonstrations d’artisans spécialisés dans la restauration d’art (facteur d’orgues, de harpes, tapisserie, ferronnerie, vitraux, peinture, taille de pierre, meubles régionaux…) aura lieu en différents lieux : à l’office du tourisme, dans la cour château, à l’église, au couvent. Un concert de l’ensemble vocal de Franche-Comté, Contraste, se déroulera au musée d’Arts et Traditions populaires à 11 et 16 heures. L’ouverture des caves du GVC aura lieu de 9 heures à midi et de 14 à 18 heures.
Visites de plusieurs églises proposées

Plusieurs visites des églises du canton de Champlitte sont possibles, dans les ­communes d’Argillières, Courtesoult-et-Gatey, Framont, , Larret (dimanche), Percey-le-Grand et Pierrecourt.

• À Champlitte-la-Ville : l’église Saint-Christophe des XIe , XIVe et XVIe sera ouverte de 10 heures à midi et de 14 à 18 heures ; les visites sont libres ou guidées. Une présentation des travaux de restauration du vitrail sera effectuée.

• À Frettes : ouverte de 14 à 18 heures, les visites seront libres ou guidées, et une exposition de napperons brodés sera organisée.

• À Leffond : avec visites libres.

• À Margilley : ouverte de 14 à 18 heures.

• À Montarlot : ouverte de 9 à 19 heures. La visite sera accompagnée de musique spirituelle.

• À Neuvelle-lès-Champlitte : la visite sera libre de 14 à 18 heures.

• Au Prélot : ouverte de 14 à 18 heures.