Les Champs du destin de Sacquenay à l’honneur.

Le Trophée de l’apprentissage est décerné à Les Champs du destin, représentés par Jérôme Bruet, boulanger responsable de la fabrication. Il était remis par Régis Penneçot, président de la Chambre de métiers et de l’artisanat Bourgogne – Délégation de Côte-d’Or.

Les Champs du destin au 13 heures.

Les Champs du destin au 13 heures.

Installé depuis fin 2011, à Sacquenay, Jérôme Bruet de la boulangerie « Les champs du destin », a fait l’objet d’un reportage au journal télévise de 13 heures sur TF1, présenté par Jean-Pierre Pernaut.

Le 16 mai dernier, la boulangerie « Les champs du destin », a été mise à l’honneur au journal télévisé de 13 heures sur TF1, présenté par Jean-Pierre Pernaut.
« Une dizaine de jours avant le tournage, l’équipe de TF1, m’a contacté pour un reportage. Les journalistes avaient eu mon adresse par un ami luthier. Ils ont tourné une journée au fournil et quelques jours sur le marché » : précise Jérôme Bruet.
Le boulanger a eu des retours très positifs de ce reportage le jeudi et le vendredi sur le marché.
 » Au marché pendant que les gens faisaient la queue, les habitués faisaient la promotion de notre pain. Les gens ont retenu l’approche de proximité avec la ferme de la Gauloise de Sacquenay qui produit le grain et effectue le travail de meunerie localement. les gens ont vu des pains tels qu’ils étaient produits autrefois. Les gens cherchent une autre façon de consommer le pain. Des nouveaux clients sont venus au fournil à Sacquenay. On a pu leur expliquer la confection du pain. » : confie l’artisan boulanger.
Ce passage sur TF1 au 13 heures le,jour de la Saint Honoré, patron des boulangers est très important pour la boulangerie, « Les champs du destin », au niveau professionnel. « La médiatisation par le journal de 13 heures, présenté par Jean-Pierre Pernaut est très positive pour nous, car la connotation de ce journal me convient, l’artisanat et la ruralité sont mis en lumière, et ce sont des entreprises du patrimoine rural vivant qui sont mises en valeur à travers ce journal télévisé. En terme d’image c’est très bon pour nous. » : ajoute le professionnel de la boulangerie.

Le chocolat passe au bio

Le chocolat passe au bio

Au cœur du village de Sacquenay, Jérôme Bruet fabrique des chocolats bio, sous l’enseigne des Champs du destin

L’atelier de fabrication du chocolat bio est encore situé au sein de la ferme de la Gauloise, où l’avait installé Benoit Méot son créateur sous le nom Le Murmure des Anges.
Cet atelier va être prochainement installé, dans un espace attenant au fournil de la boulangerie les Champs du destin à Sacquenay par Jérôme Bruet boulanger et chocolatier bio. des travaux d’agrandissements vont alors être réalisés.
Jérôme Bruet a repris cette activité avec la même passion et la même philosophie mise en pratique en boulangerie, avec Ruby Greaves, 23 ans, jeune pâtissière et chocolatière, il produit un chocolat entièrement fait maison bio et certifié Qualité France, sans lécithine de soja. Le chocolat noir est à 70% de cacao bio et le praliné est fabriqué sur place. Le chocolat au lait est également proposé. Pour la première fois des chocolats sont proposés pour Pâques sous l’enseigne des Champs du Destin. Jérôme a choisi des moules traditionnels. Poules, cloches, lapins et œufs sont produits de manière artisanales en chocolat fourrés, pralinés ou tels quels.  » Il s’agit pour nous de produire des chocolats de qualité au meilleur prix,  » :confie l’artisan. Ce dernier a plus d’une corde à son arc, car il a déjà eu une expérience dans le monde du chocolat. Il a tenu il y a une dizaine d’année une chocolaterie dans le Nord de la France. « Nos chocolats sont équilibrés entre amertume et sucre. Ils ont une durée de vie plus courte que ceux proposés en grandes surfaces et sont peu sucrés.  » : ajoute le chocolatier.
Après Pâques, l’activité chocolaterie ne sera pas en sommeil, Les Champs du Destin comptent produire des tablettes de chocolat associant les graines bios produites par la ferme de la Gauloise.Il s’agit de produits fermiers, locaux, bios et artisanaux.
La chocolaterie n’a pas quitté Sacquenay, elle porte désormais le même nom que la boulangerie bio comme pour rappeler que le terroir et le savoir-faire local sont unis par un destin semblable, celui de satisfaire les gourmets.
Chocolaterie et boulangerie bénéficient du même réseau commercial auprès des détaillants ou des particuliers. Les chocolats sont évidemment proposés au fournil.

Tel. : 03.80.75.95.60

Les Champs du destin

Plusieurs aménagements ont été nécessaires pour donner un nouvel élan à l’atelier de fabrication de pains biologiques « Les Champs du Destin »
Installés il y a un an à Sacquenay, Cécile Sobolle et Jérome Bruet ont subi un incendie dans leur maison d’habitation contiguë à la boulangerie, l’inauguration a été repoussée d’un an. Cette inauguration a eu lieu en présence de Charles Barrière représentant François Sauvadet et de Jean Noël Truchot, maire de Sacquenay.
L’élaboration de produits biologiques était une évidence pour Céline Sobolle et Jérôme Bruet. En découvrant Les Champs du Destin ils ont trouvé l’outil nécessaire au développement de leur idéologie : « le locavore ».
L’atelier est né il y a 8 ans du rapprochement de deux hommes : Gérard Méot et Arnaud Marin. A eux deux, Ils ont créé un produit unique issu d’une même boucle de culture, de transformation et de cuisson. Céline et Jérôme ont développé « le locavore » sur tous les autres produits. Tous les pains, et toutes les viennoiseries sont élaborés à partir de graines biologiques choisies, cultivées, moulues et transformées par « La Ferme de La Gauloise » à Sacquenay. Entre » Les Champs Du Destin » et la » Ferme de La Gauloise », c’est un partenariat qui s’est installé avec une réflexion commune sur les graines qui composeront les produits de demain.Les farines sont issues de céréales cultivées dans des champs situés à 3 kilomètres à la ronde. Tous les pains sont traditionnels et comportent seulement : eau, sel et farine.Tous les produits utilisés à la boulangerie sont donc locaux à 99%, seul le sel est produit ailleurs en France. Les autres ingrédients, le beurre, les œufs, les fruits, parfois nécessaires à l’élaboration des recettes proviennent tous de producteurs locaux.
Le couple a ouvert un espace de plus de 60 m2 consacré uniquement à la fabrication de viennoiseries. Fort d’une expérience de plus de 20 ans en boulangerie, Jérôme est un amoureux de la matière, des saveurs et du goût. Ce nouvel atelier de viennoiserie est entièrement conçu dans le même esprit traditionnel et authentique que l’atelier de pain.Sur le mur une fresque de Véronique Barrillot est entièrement réalisée sur un mur en pierre brut de fabrication. C’est dans cet espace aménagé de matériaux nobles (pierre et bois) que Jérome Bruet travaille.
Les pains et viennoiseries dont pain aux graines de cameline, et du pain d’épices des champs (à base de graines de colza et de mélilots), sont vendus sous les Halles de Dijon, le vendredi matin, le jeudi après-midi sur l’esplanade de la gare de Dijon, le vendredi matin à Besançon, le samedi matin à Beaune et Vesoul. Le jeudi et le vendredi à partir de 16h30, les clients peuvent venir à la boulangerie à Sacquenay 7 bis rue de la Montolle. Tel : 03.80.75.84.60