Deux religieuses béninoises s’installent en terre selongéenne.

Deux religieuses béninoises s’installent en terre selongéenne.

La paroisse de Selongey a accueilli une délégation des sœurs Franciscaines Filles du Padre Pio du diocèse de Cotonou, au Bénin. Les sœurs vont animer la paroisse et les offices religieux.

Jeudi, quarante-cinq fidèles de la paroisse de Selongey ont accueilli à maison paroissiale selongéenne, une délégation de sœurs Franciscaines, Filles du Padre Pio du diocèse de Cotonou, au Bénin. Cette délégation était composée de la supérieure générale Madeleine Koty, de sœur Françoise Ahouandjinou et de sœur Mireille Hounto-Ada.
Le père Bernard Lachaise, curé des paroisses de Selongey et de Fontaine-Française, explique : « Ces religieuses sont venues sur le terrain pour soutenir d’une façon concrète la vie de la paroisse de Selongey et plus ponctuellement celle de Fontaine-Française. » L’équipe paroissiale sera ainsi renforcée. « Nous sommes venues témoigner du Christ à travers notre mission, dans le partage de la parole. »: précise la supérieure générale Madeleine Koty. Les sœurs assureront la catéchèse, assureront l’aide aux malades, elles seront présentes au sein de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées : Le Champ de Mars de Selongey, à la Maison d’accueil des Personnes Âgées (MAPA) de Fontaine-Française, elles iront avec le père Bernard Lachaise à la Maison Sainte Élisabeth de Fontaine-Française.
Les paroissiens réagissent favorablement à cette arrivée qui va renforcer la vie paroissiale.
« C’est un bien pour la paroisse. Les sœurs béninoises vont être des auxiliaires précieuses pour les fidèles. « : confie Jocelyne Tardy d’Orville.
« Elles vont découvrir la paroisse, et se mettre au service de l’église par leur présence priante et leur aide aux plus faibles. » : note Mauricette Zinte d’Orville.

Les travaux de rénovation vont se poursuivre à la MAPA.

Les travaux de rénovation vont se poursuivre à la MAPA.

Lundi 24 juillet a eu lieu une séance du conseil municipal, réunie autour de Nicolas Urbano, maire de la commune.

La rénovation du bâtiment de la Maison d’Accueil des Personnes Âgées (MAPA) de Fontaine-Française se poursuivra. Une partie de la toiture de la MAPA, devrait être refaite par une entreprise de couverture du secteur, pour la somme de 2 881, 50 € HT.
Le syndicat Intercommunal d’Électricité de Côte d’Or (SICECO) devrait réaliser la pose de trois prises au boitier étanche, rue de La Tour du Pin à Fontaine-Française pour 1306, 21 €.
Orvitis devrait réhabiliter des bâtiments, rue des Murots à Fontaine-Française. Des terrasses devraient être installées sur le domaine public.
Après la modification de la carte communale, la municipalité a fait valoir un droit de préemption sur un terrain, dans le but de l’acquérir, afin de réaliser un nouveau lotissement. Ce lotissement aura pour objectif de renouveler la population de Fontaine-Française.

Jeanne-Marie Fourcaudot a fêté ses 105 ans.

Jeanne-Marie Fourcaudot a fêté ses 105 ans.

105 ans, et en pleine forme, Jeanne-Marie Fourcaudot a fêté son anniversaire, entourée de sa famille et de ses amis les pensionnaires à la Maison d’accueil des personnes âgées (MAPA) de Fontaine-Française.

Jeanne-Marie Fourcaudot a fêté ses 105 ans à la Maison d’accueil des personnes âgées (MAPA) de Fontaine-Française, dirigée par Véronique Pascard. Jeanne-Marie Fourcaudot est née à Courchamp, en juillet 1913. Jeanne-Marie, a épousé Pierre Fourcaudot en 1937. De cette union sont nés trois enfants : Guy, né en 1939, Évelyne, née en 1946 et Pierrette née en 1949. Pierre Fourcaudot, menuisier à Champlitte est décédé en 1968. Elle faisait la comptabilité de son mari artisan. Veuve, à 55 ans, elle est partie travailler à Dijon, où, elle a occupé l’emploi de veilleur de nuit notamment. Elle a pris sa retraite à 65 ans. Elle est revenue passer ses vieux jours à Courchamp. Jeanne-Marie a le bonheur de connaitre cinq petits-enfants, et sept arrière petits-enfants. Jeanne-Marie Fourcaudot est pensionnaire de la MAPA depuis 2 ans. « Son arrière grand-mère, est décédée à l’âge de 100 ans. Jeanne-Marie Fourcaudot n’a jamais bu, ni fumé. Elle marche bien et a toute sa tête. Le médecin l’a déclarée mort-né, sa grand-mère, sage-femme, l’a ramené à la vie. » : précise Pierrette, une de ses filles. Jeanne-Marie Fourcaudot a partagé son gâteau d’anniversaire avec sa famille et ses amis les pensionnaires de la Maison des retraite de Fontaine-Française.

665 000 € TTC de Travaux pour la MAPA.

665 000 € TTC de Travaux pour la MAPA.

Le budget primitif de la commune était à l’ordre du jour du conseil municipal. Le taux des taxes reste inchangé. Un investissement important est prévu au budget primitif de la commune de Fontaine-Française, il s’agit de la réfection du bâtiment de la maison de retraite.

Mercredi, à la salle du conseil de la mairie de Fontaine-Française, a eu lieu une réunion du conseil municipal, réuni autour du maire, Nicolas Urbano..
La commune de Fontaine-Française, rend compte chaque année des opérations budgétaires qu’elle a exécutées. A cette fin la commune établit la clôture de l’exercice budgétaire, il s’agit du compte administratif du budget. Les comptes de gestion sont les comptes effectués par le Trésor Public qui vérifie le compte administratif, c’est le reflet de ce qui s’est passé financièrement en 2017 à Fontaine-Française. Les recettes de fonctionnement se montent à : 1.558.726.30 €. Les dépenses de fonctionnement se montent à : 488.968.75 €. Les recettes d’investissement se montent à : 333.027.04 €. Les dépenses d’investissement se montent à : 657.043.79 €. L’excédent dégagé se monte à : 745.740.80 €
Le budget primitif a été présenté aux élus. Le taux des taxes reste inchangé. La taxe d’habitation est à 9,84 %, la taxe sur le foncier bâti est à 10,30 %, la taxe sur foncier non bâti est à 32,53 %.
Le budget primitif 2018 appelé également budget prévisionnel, correspond à l’ensemble des dépenses et des recettes prévisionnelles pour l’exercice 2018. En cas de nécessité le budget peut être modifié par décisions modificatives prises par le conseil municipal.
Le budget primitif est structuré en deux sections biens distinctes, la section d’investissement, et la section de fonctionnement.
Les recettes de fonctionnement se montent à : 1.458.412.€. Les dépenses de fonctionnement se montent à : 546.056 €. Les recettes d’investissement se montent à : 1.412.647 €. Les dépenses d’investissement: se montent à : 1 262.418.95 €. Le résultat prévisionnel se monte à : 1.062.584.05 €.
12.650 € seront consacrés aux associations de Fontaine-Française.
L’annuité globale de la dette est de : 49.270.32 € capital et intérêts compris.
Parmi les investissements : 665 000 € TTC seront consacrés à la réfection du bâtiment de la maison de retraite, appelée, Maison d’Accueil des Personnes Âgées (MAPA) Gabriel Couturier, de Fontaine-Française,

Le projet d’aménagement de l’ancienne gendarmerie sur les rails.

Le projet d’aménagement de l’ancienne gendarmerie sur les rails.

Lundi, une réunion du conseil municipal a eu lieu à la mairie de Fontaine-Française. Le maire, Nicolas Urbano a présenté les différentes délibérations.

Le projet d’aménagement de l’ancienne gendarmerie a été à l’ordre du jour.  » 7 logements sont prévus. Le permis de construire n’est pas encore déposé. Les derniers plans sont arrivés, ils ont été établis par le cabinet Architude, ils sont très fonctionnels.  » : a précisé le premier édile.

Le bureau de contrôle technique des constructions a été désigné pour ce futur chantier, il s’agit de l’entreprise Alpes Contrôles, pour la somme de 4 450 € HT.

Les honoraires du cabinet Architude se montent à 6 400 € HT pour les premières esquisses. Les travaux pourraient commencer fin 2018.

Pour la maison de retraite, intitulée, Maison d’Accueil des Personnes Âgées (MAPA) Gabriel Couturier, de Fontaine-Française, les travaux se monteront à 556 770 € HT. Les corps d’état pour la réalisation des travaux ont été retenus par le conseil municipal. Les travaux pourraient commencer dans un mois et demi.

Un panneau de signalisation : « sens interdit sauf riverains », sera installé prochainement rue Fourcault à Fontaine-Française, du côté de la salle polyvalente.

La Maison d’accueil des personnes âgées va faire peau neuve

La Maison d’accueil des personnes âgées va faire peau neuve
Des travaux vont débuter à la MAPA de Fontaine-Française, pour le plus grand confort des résidents.
À l’occasion de l’assemblée générale de l’Association fontenoise d’aide aux personnes âgées (Afapa), nous avons rencontré Véronique Pascard, directrice de la Maison d’accueil des personnes âgées (Mapa) de Fontaine-Française, et Noëlle Faivre, présidente de l’Afapa. Entretien.

Quel est le rôle de votre association ?

« L’Afapa est l’association mère de la Mapa, c’est elle qui la gère. Certains bénévoles, adhérents de notre organisme, viennent même rendre visite aux résidents de la Mapa le mercredi après midi. »

Comment fonctionne la Mapa ?

« Forte de ses huit employés, la Mapa affiche actuellement complet avec un taux d’occupation de 96,62 % et une moyenne d’âge de 82 ans. De plus, le portage des repas à domicile que nous organisons fonctionne bien. Vingt-sept personnes, habitant l’ancien canton de Fontaine-Française, en bénéficient. Et, nous recevons une subvention de la communauté de communes du Val de Vingeanne d’un montant de 8 000 € par an pour le portage des repas aux personnes âgées du Val de Vingeanne. »

Quels projets avez-vous pour la Mapa ?

« Tout d’abord, nous pensons rafraîchir le bâtiment, qui a été construit il y a maintenant vingt-trois ans. Pour cela, la commune de Fontaine-Française va contracter un nouvel emprunt. Un premier état des lieux a été effectué : peintures, chauffage, carrelage, salles de bain, terrasse, parking vont être rénovés. Les travaux débuteront en 2017. »

Un bel hommage à Marcel Garrigues à Fontaine-Française

marcel-garriguesUn bel hommage à Marcel Garrigues

Un bel hommage a été rendu à Marcel Garrigues, homme dévoué, unanimement apprécié par sa gentillesse. Une plaque a été dévoilée par Véronique Pascard, directrice de l’établissement. Son nom est désormais associé à celui de l’établissement fontenois

Mardi, à l’occasion du repas de fin d’année avec les résidents, à la Maison d’Accueil des Personnes Âgées (MAPA), a eu lieu une sympathique cérémonie. Une plaque a été dévoilée par Véronique Pascard, directrice de l’établissement. La salle de séjour de la MAPA s’appelle désormais salle Marcel Garrigues en hommage à un homme qui a marqué durablement la vie de l’établissement par son dévouement.
Marcel Garrigues est né le15 novembre 1925, il a été coiffeur, puis facteur. Il a habité Courchamp, puis Montigny sur Vingeanne. Il est arrivé avec son épouse Isabelle à la Mapa le 5 mai 2003. Il est reparti dans les locaux d’ORVITIS, à proximité de la MAPA, en avril 2010, lorsque son épouse est entrée à la maison de retraite d’IS sur Tille. Passionné de jardinage, il s’occupait bénévolement du jardin de la MAPA, et fleurissait l’établissement. Il était toujours prêt à rendre service. « Il avait le cœur sur le main » : souligne Bernard Boront ancien directeur de la MAPA qui a bien connu Marcel Garrigues, homme apprécié unanimement pour sa gentillesse. Marcel Garrigues qui avait fêté ses quatre-vingt dix ans à la MAPA, est décédé le 24 avril de cette année. Il laisse un grand vide derrière lui à la MAPA. Désormais le nom de Marcel Garrigues est associé à l’établissement où il passait près de douze heures par jour pour son plus grand à plaisir, car c’était un homme qui aimait rendre service. « Tout le monde l’appréciait à la MAPA » : conclu Bernard Boront

L’Association fontenoise d’aide aux personnes âgées (Afapa) présente ses activités

Jeudi, l’assemblée générale de l’Association fontenoise d’aide aux personnes âgées (Afapa) s’est tenue à Fontaine-Française, sous la présidence d’Andrée Ravier, en présence du maire Nicolas Urbano, président de la communauté de communes du Val de Vingeanne et conseiller général.

L’Afapa est l’association gérant la Maison d’accueil des personnes âgées (Mapa) de la commune, dont le fonctionnement a été présenté par la directrice Véronique Pascard. La moyenne d’âge est de 81 ans et le taux de remplissage pour l’année 2013 est de 95 %. Le service de portage de repas est en pleine expansion avec 5 850 servis en 2013, (dix-huit plateaux sont élaborés chaque jour en moyenne dans les cuisines de la ­Mapa). Ce service actif fonctionne grâce à une subvention de 6 000 €, accordée par la communauté de communes du Val de Vingeanne.

Dominique Matiron, ­maire de Licey-sur-Vingeanne, a été élu au conseil d’administration. Véronique Pascard a remercié le Photœil-Club pour l’exposition de photos qui vient s’afficher sur les murs de la Mapa et a rendu hommage au dévouement du personnel, ainsi qu’aux visiteurs et à tous les bénévoles qui viennent passer un moment, et jouer aux cartes avec les résidants de la Mapa.