Succès pour le Festival médiéval de Montsaugeon.

Succès pour le Festival médiéval de Montsaugeon.

Le festival médiéval de Montsaugeon, a été organisé par la Maison départementale du tourisme de la Haute-Marne avec de nombreuses animations: tournoi à pied et à cheval, danses, marché historique, montreur d’ours, etc. Ce festival médiéval a encore eu lieu encore ce dimanche de 9 h 30 à 21 heures à Montsaugeon (52).

Festival médiéval de Montsaugeon.

Festival médiéval de Montsaugeon.
Organisé par la Maison départementale du tourisme de la Haute-Marne avec de nombreuses animations: tournoi à pied et à cheval, musique, marionnettes, danses, marché historique, montreur d’ours, etc. Ce festival médiéval a lieu du 18/08/2018 au 19/08/2018 de 09h30 à 21h00 à La Tour des Villains, rue des Villains à Montsaugeon (52).
Cette manifestation accueille un tournoi international, à pied et à cheval, point fort de l’événement, avec 10 cavaliers professionnels et 40 combattants armurés. Au total, ce ne sont pas moins de 300 intervenants et spécialistes du spectacle historique, qui viennent faire démonstration de leur art dans ce village remarquable, chargé d’histoire ! Musique, danses, marionnettes, Highlands Games (avec notamment lancer de troncs), armes de siège et démonstrations de tir, marché historique et bien d’autres animations sont au rendez-vous. Sans oublier le second point fort du festival, Frédéric Chesneau, le montreur d’ours. Les deux mots d’ordre du programme d’animation : émerveillement et pédagogie. De quoi apprendre à tout âge, tout en s’amusant.
Plein tarif : 3.00 €
Enfants (Pour les – de 10 ans) : gratuit

Maison départementale du tourisme de la Haute-Marne

03.25.30.39.00

Du nouveau à La Tour des Villains à Montsaugeon

Ivan Gil et Frederic Richaud (« Bérézina ») à la Tour des Villains à Montsaugeon
Le samedi 17 mars, Les visiteurs pourront rencontrer Ivan Gil et Frederic Richaud, les auteurs de « Bérézina » à la Tour des Vilains à Montsaugeon. 16h : inauguration de l’exposition, suivie d’un café BD et de dédicaces des auteurs.
19h : sur réservation, apéro-dînatoire avec les auteurs,

Réservations : latourdesvillains@gmail.com ou +33 (0)7.71.70.38.85

Noche poética española à la Tour des Villains

Samedi 17 février 2018, à 20h30, à la Tour des Villains à Montsaugeon (52) : concert chant et guitare

« Noche poética española »

Une soirée musicale qui vous réchauffera les oreilles en plein cœur de l’hiver sous le soleil hispanique. Venez, le temps d’une nuit, apprécier le son mélancolique de la guitare de Claire Besson et la rondeur de la voix chaleureuse de Clémentine Decouture sur des airs populaires de Manuel De Falla au cœur du tempérament espagnol.

Vous pourrez rythmer sur des airs de Granados et découvrir le poète inspiré, mais également compositeur Federico Garcia Lorca.

En écho, des mélodies interprétées par Clémentine et Jean-Michel Frémont feront résonner la musique si particulière de la poésie espagnole…

Des poètes du Siècle d’Or aux poètes du XXème siècle, une découverte de l’histoire poétique ibérique !!

Avec :

Clémentine Decouture, soprano, et Claire Besson, guitare

Jean-Michel Frémont, lecture

Tarif unique : 10€ (Petite restauration à 8€, à partir de 19h30)

Gratuit pour les moins de 12 ans

Des chansons de Poilus au Jazz des G.I’s

Samedi 11 novembre 2017, à 19 heures, à La Tour des vilains de Montsaugeon (52) : Les 2 guerres en musique !

Des chansons de Poilus au Jazz des G.I’s
En hommage aux Poilus de la 1ère guerre mondiale, Jean-Michel Frémont évoquera des chansons qui ont été très présentes aussi bien sur le front qu’à l’arrière, chansons qui ne sont plus diffusées aujourd’hui, mais dont notre mémoire collective se souvient encore. Le groupe Nat & Friend’s enchainera ensuite avec le souffle endiablé du Jazz apporté par les soldats américains en 1944. Émotions garanties !

Le talent s’invite à Champlitte

DSCN9965Le talent s’invite à Champlitte

Maryse Charnotet, artiste peintre grayloise, exposera ses toiles sur le thème : » Couleurs et variétés » à l’office de tourisme de Champlitte. Langroise de naissance, retraitée de l’enseignement, ancienne directrice d’école, Maryse Charnotet âgée aujourd’hui de 80 ans, a depuis sa cessation d’activité, donné libre cours à sa passion, la peinture.
Éprise de dessin depuis sa prime jeunesse, mais sa profession d’enseignante ne lui laissant que peu de temps libre ; elle se remit à la peinture dès sa retraite, mais n’expose que depuis quelques années. Elle a fait ses armes à l’école de peinture d’Arc les Gray avant d’y donner des cours,
A l’aise dans tous les registres (huile, acrylique, aquarelle, pastel), elle s’est enfin décidée à exposer. Son travail pointe différentes méthodes et des thèmes très variés. « J’expose à Champlitte des huiles et des pastels »: précise Maryse Charnotet.
Même si son univers actuel est plutôt orienté autour des nus et des silhouettes de femme, elle sait aussi donner dans la diversité puisqu’elle aborde tous les sujets (fleurs, danseuses, paysages et art abstrait). Les nus féminins sont toutefois pour l’heure son registre préféré.
Après avoir exposé de nombreuses fois en Haute-Saône, elle a fait connaître ses œuvres très colorées, nées d’un travail patient et diversifié, en Haute-Marne.
Ses tableaux ayant été remarqués par les responsables de l’Association « Remparts », elle a été invitée à participer en mai 2012 à l’exposition « Art et Ballade en pays de Langres », événement incontournable du printemps Haut-Marnais regroupant des artistes de renommée nationale et internationale.
En juillet 2012, elle a participé à plusieurs expositions : « Peinture en fête » à Marnay (70), exposition personnelle, « Aux voûtes » à Pesmes et au « 37eme Salon de peinture et sculpture » de Bourbonne les Bains, salon ouvert à une centaine d’artistes professionnels et amateurs. C’est là qu’elle a eu la joie et l’heureuse surprise d’être distinguée par le jury qui lui a décerné la médaille d’argent de l’exposition 2012.
Elle a par ailleurs été l’invitée d’honneur de l’Onzième Salon des Peintres et Artistes de Rigny les 10 et 11 novembre 2012.
Après avoir à nouveau exposé à Bourbonne les Bains, au « Centre Borvo « , en juillet 2013 ainsi qu’à la « Salle des voûtes de Pesmes », durant l’été 2013 aussi, elle a exposé en aout 2013 également à l’office du tourisme de Champlitte. Depuis elle a exposé à Dampierre sur Salon, Fayl-Billot, Gray, Marnay, Montsaugeon, Pontailler sur Saône, et à nouveau à Bourbone-Les Bains à Rigny. Elle expose également en ce moment à Mirebeau sur Bèze. Elle expose quelques-unes de ses œuvres à l’Office du Tourisme de Champlitte, le lundi de 14 h 18 h et du mardi au samedi de 9 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 18 h. (entrée libre). Info au 03.84.67.67.19.

L’amoureux des mots

L’amoureux des mots 18
Le soir venu les parents de Jonas aimaient à raconter des légendes aux enfants. La légende la Goulue était leur préférée. Il y avait autrefois, dans la vallée de la Vingeanne, aux confins de la Bourgogne, de la Champagne et de la Franche-Comté, une légende que les grands-mères racontaient à leurs petits enfants afin de les prévenir des dangers de la rivière, et de l’eau en général. Il s’agit de la légende de la Goulue, cette Goulue était sensée habiter la rivière Vingeanne, et les puits alentours. C’était un personnage féminin, à plusieurs bras qui saisissait les enfants désobéissants. Cette créature à mi-chemin entre l’hydre et la Vouivre nous terrorisait, cette légende remplissait bien son rôle. on retrouve cette vouivre dans les lieux dits En Vesvres sur le territoire de Saint Maurice sur Vingeanne. Il y avait également celle du Le Peût Homme, qui est encore appelé Le Peût ou Le Ragnan ou encore Le Tire Bras, il enlevait les enfants et les mettait dans un grand sac en toile. Peuh, peut s’écrire aussi Peuh, peût ou peuht ou encore Peûht pour Peûht Homme Bien entendu, c’est le diable, il hante notamment Le Creux du Diable, en Foret de Velours près de Bourberain . En patois, « peût » veut dire également laid. A Aujeures en Haute-Marne, existe la légende de la Peûte Bête. Une statue de cette bête mythique est présente sur la place du village sous la forme d’une fontaine. La Fontaine de la « Peute Bête » à Aujeurres, est une curieuse fontaine datant du XVIIIe siècle. Elle est située au cœur du village d’Aujeurres, elle ressemble à un animal aux allures de dragon. Elle se rattache à une fantastique légende haut-marnaise. Jean Robinet a repris et adapter cette légende. Le grand père contait autrefois l’histoire de Gargantua qui est passé par la vallée de la Vingeanne. Lorsqu’il marchait dans la terre mouillée il a laissé tomber de la terre de ses bottes, de la sont nées les collines de Percey le grand (Mont cierge), Montsaugeon et même Saulx le duc qui est plus éloignée. Ces collines sont autant de buttes témoins qui ont été expliquées par le passage de Gargantua. Le mythe de Gargantua préexistait avant Rabelais. L’histoire de la Mère Gangan qui est une vielle femme terrifiante, mangeuse d’enfants, hantant les lieux interdits aux enfants était également présentée aux enfants. On la retrouve dans la chanson:
A cavale mon âne
Pour aller à Biâne
Acheter du pain blanc
Pour la Mère Gangan Qui n’a plus de dents.
Il existe des variantes de mot Gangan c’est Gargan ou Gâyan