Une épicerie originale.

Une épicerie originale.

Une épicerie itinérante, zéro déchet, est présente tous les samedis, sur le marché, place Henri IV à Fontaine-Française.

V’la le vrac est une épicerie itinérante, bio, et elle propose certains produits locaux. Anne-Sophie Mouchard, âgée de 41 ans est habitante de La Villeneuve-sur-Vingeanne, commune associée de Montigny-Mornay-Villeneuve. Pour la commerçante, c’est une reconversion, elle était cadre auparavant chez Orange. Un financement participatif lui a permis de lancer son activité.
Les clients sont intéressés par ses produits. « Il s’agit de produits de qualité, des conseils de proximité sont dispensés. Le vrac est intéressant pour produire moins de déchets. » : confie Stéphanie Louvet de Fontaine-Française.
Le conditionnement est plébiscité. « Nous pouvons acheter seulement la quantité dont nous avons besoin. Nous pouvons acheter les produits sélectionnés par Anne-Sophie Mouchard. Nous avons le conditionnement que nous désirons, c’est pratique. Sa présence tous les samedis à Fontaine-Française est sympathique. »: explique Tiffany Pech, de Saint-Seine-sur-Vingeanne.
Certains clients veulent changer d’alimentation. « Le bio est voulu pour changer d’alimentation, et avoir moins de pesticides dans alimentation,. Nous privilégions une alimentation constituée des produits locaux. Je m’habitue au vrac pour avoir moins de déchets. Dans les supermarchés, les produits alimentaires sont la plupart du temps, sous vide, c’est regrettable. » : note Brigitte Barbe, habitante de Mornay, commune associée de Montigny-Mornay-Villeneuve.
.

Le mardi de 12 à 14 heures, V’la le Vrac est présent sur le parking d’une entreprise privée à Dijon, le mardi soir de 18 à 19 heures, elle est à l’AMAP de Champlitte (70). Le mercredi de 9 à 12 heures, elle est à la ferme du château à Chevigny-Saint-Sauveur, de 12h30 à 17 h30, elle est place du champs de foire à Arc-sur-Tille, de 18 à 19 h30, elle est place de l’église à Beire-le-Châtel. Le jeudi, de 8 à 12 heures, elle est au marché à Chalindrey (52) Le vendredi de 17 à 19 heures, elle est à la ferme du château à Chevigny-Saint-Sauveur. Le samedi de 8 à 12 heures, elle est place Henri IV à Fontaine-Française. Le dimanche de 8 à 12 heures, elle est au marché de Ruffey-les Echirey.

Travaux à Ruffey les Echirey

DSCN8393
Dans le cadre de sa politique de sécurisation des passages à niveau, Réseau ferré de France (RFF) s’est associé au département de la Côte-d’Or pour supprimer deux passages à niveau à Ruffey-lès-Echirey, sur l’axe Dijon-Is-sur-Tille.

Un pont-rail a ainsi été créé. Il permettra au trafic ferroviaire de passer au-dessus des routes. L’ouvrage est en place depuis le vendredi 15 août 2014. Ce projet ambitieux vise à supprimer deux passages à niveaux routiers et piétons, dans la commune de Ruffey les Echirey, au profit d’un ouvrage d’art sous la voie ferrée pour permettre le passage de la RD 104.

Cet aménagement représente environ 620 m de tracé neuf et 1 km de raccordement de voiries communales et départementales.
Actuellement une circulation par alternat est mise en place et un rond point est en cours de réalisation.
Avec 4 400 véhicules et 131 trains par jour, les services de l’Etat ont classé préoccupant, le passage à niveau au croisement de la RD n°104 et la voie ferrée Dijon – Is sur tille , au vu des 12 collisions survenues cette dernière décennie.
Dans un contexte fort de sécurisation des passages à niveau, cette intersection sera remplacée par de nouveaux aménagements. Le pont-rail a été réalisé en août 2014.

Le raccordement routier de la RD 104, à réaliser en 2015, comprendra le barreau de franchissement de l’ouvrage d’art sous la voie ferrée, le giratoire Ouest, le raccordement de la RD 104, les raccordements des voies communales et la démolition d’un délaissé de voie communale.

Chargé des routes et de l’aménagement du territoire, le Conseil Général réalise ce chantier de grande envergure.
L’aménagement comprendra à l’issue :

. La création de deux giratoires pour relier la voirie communale la RD 28 et la RD 104.

. Le rétablissement des modes doux en site propre via l’ouvrage.

. La création d’ouvrages annexes, comme les bassins de rétention des eaux pluviales.

. Les aménagements pour le rétablissement de la voie communale n°24 en direction de Bellefond et du chemin rural n°20.

. Les deux passages à niveau existants seront définitivement supprimés en 2016.

Un trafic ferroviaire important
La ligne de Dijon-Ville à Is-sur -Tille est le maillon méridional d’un des principaux axes ferroviaires transversaux de France: la ligne Luxembourg-Dijon.
Elle supporte un trafic chargé, notamment en matière de fret, en raison de l’activité industrielle, certes déclinante mais toujours importante de Lorraine.
Quand à la desserte voyageurs, il s’agit surtout de trains grandes lignes (Intercités et un aller-retour TGV Nice-Metz), la desserte TER étant limitée à la périphérie de Dijon.