La fibre au cœur des villages.

La fibre au cœur des villages.

François Sauvadet, ancien ministre, président du conseil départemental de la Côte-d’Or, a inauguré vendredi, à Pouilly-sur-Vingeanne, les centraux à haut et très haut débit de Licey-sur-Vingeanne et Pouilly-sur-Vingeanne. La fibre est au cœur du village, c’est annoncé officiellement par les autorités. 55 lignes téléphoniques sont concernées pour Pouilly-sur-Vingeanne et 46 pour Licey-sur-Vingeanne. Ces deux communes sont concernées, soit une population de 222 habitants. Le cout moyen d’un central est de 180 000 €. Le cout total du chantier de la grappe de Fontaine-Française concernant les deux communes est de 2 970 000 € TTC. Le cout moyen d’un central comme celui de Pouilly-sur-Vingeanne est de 180 000 €. Ces travaux ont été réalisés dans le cadre du Schéma Départemental d’Aménagement Numérique du Territoire (SDANT). Les habitants de Pouilly-sur-Vingeanne ont pu chercher leur maison sur Google Earth en immersion virtuelle avec un casque de réalité virtuelle. Saint-Maurice-sur-Vingeanne devrait avoir la fibre au cœur du bourg avant la fin 2018, selon les services du conseil départemental.

Le chantier de la fibre optique au cœur des bourgs de Licey et Pouilly sur Vingeanne

Le chantier de la fibre optique au cœur des bourgs de Licey et Pouilly sur Vingeanne

Dernièrement a eu lieu le lancement du chantier de la fibre optique au cœur du bourg à Licey-sur-Vingeanne et Pouilly-sur-Vingeanne, en mairie de Fontaine-Française, dans le cadre de la grappe de Fontaine-Française.

Le chantier de la fibre optique au cœur du bourg va être installé à Licey-sur-Vingeanne et Pouilly-sur-Vingeanne Le chantier de la grappe de Fontaine-Française s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la phase prioritaire du SDANT . Ainsi, les communes de Licey-sur-Vingeanne et Pouilly-sur-Vingeanne sont traitées par la solution de la « fibre optique amenée au coeur du bourg ». Le chantier de la grappe de Fontaine-Française a pour objet de tirer une fibre optique d’un central existant (celui de Fontaine-Française) vers les nouveaux centraux (ou Points de Raccordement Mutualisé, PRM) qui seront construits à Licey-sur-Vingeanne et Pouilly-sur-Vingeanne. Du fait de la longueur des câbles téléphoniques depuis le central situé à Fontaine-Française, les lignes étaient inéligibles à l’ADSL ou disposaient d’un débit limité. Implantés à Licey-sur-Vingeanne et Pouilly-sur-Vingeanne, les nouveaux centraux à haut et très haut débit (ADSL/VDSL) seront alimentés par une fibre optique départementale depuis Fontaine-Française. Les foyers et entreprises seront éligibles à l’ADSL jusqu’à 20 Mb/s et, sous conditions, au VDSL permettant un débit minimal de 30 Mb/s. Les travaux se dérouleront sur le central téléphonique existant de Fontaine-Française et sur ceux de Pouilly sur Vingeanne et de Licey sur Vingeanne. Les travaux débuteront au second semestre 2017. La mise en service commerciale de la solution, quant à elle, interviendrait en 2018. Lorsque les travaux à la charge du Département seront achevés, l’opérateur Orange disposera ensuite d’un délai standard de 10 semaines pour procéder à la mise en service. Puis, les habitants du secteur concernés devront faire jouer la concurrence en fonction des différentes offres que proposeront les fournisseurs d’accès Internet. Le coût de la construction des infrastructures est de 343.763 € TTC. Le marché de travaux a été attribué aux entreprises MS2R de Gueugnon (71) et BVS (Hauteville-lès-Dijon). La longueur de la fibre déroulée sera de Longueur de la fibre déroulée sera 11.230 mètres. 46 abonnés de Licey sur Vingeanne sont concernés et 55 foyers de Pouilly sur Vingeanne. Les travaux devraient durer environ 150 jours.

Le SDANT est le Schéma Départemental d’Aménagement Numérique du Territoire du conseil départemental de le Côte d’Or.

Le haut débit est arrivé à Bèze

Le haut débit est arrivé à Bèze

L’arrivée de la fibre optique change la vie des habitants de Bèze, habitués jusque-là au bas débit.

Ce jeudi, a eu lieu l’inauguration des nouveaux centraux à haut et très haut débit au Nœud de raccordement d’abonnés (NRA) et Point de raccordement mutualisé (PRM) à pour Bèze, Véronnes et Viévigne, à Bèze.
René Krémer, maire de Bèze, a accueilli François Sauvadet, président du conseil départemental de la Côte d’or, et Laurent Thomas, conseiller départemental pour l’inauguration de l’arrivée de la fibre optique, au cœur de la commune de Bèze.
Le chantier de la grappe de Lux dont Bèze fait partie s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre par le conseil départemental de la phase prioritaire du schéma départemental d’aménagement numérique terrestre (SDANT). Ainsi, Bèze, Véronnes et Viévigne ont été traitées par la solution de la « fibre optique au cœur du bourg ».
Le chantier de la grappe de Lux avait pour objet de tirer une fibre optique du central existant de Lux vers 3 nouveaux centraux (ou Point de Raccordement Mutualisé, PRM) qui ont été construit dans chacune des trois communes (Bèze, Véronnes et Viévigne).
Désormais, à Bèze, Véronnes et Viévigne, les 3 nouveaux centraux à haut et très haut débit sont alimentés à une fibre optique départementale depuis Lux. Les foyers et les entreprises éligibles à l’ADSL jusqu’à 20 Mbits par seconde. 1 300 personnes bénéficient dès lors du très haut débit. Le tirage de 17 835 mètres de fibre optique a été nécessaire. Le conseil départemental a investi 530 000 € pour ce chantier. Les habitants du secteur vont pouvoir profiter de la téléphonie fixe, la télé et un internet à très haut débit.

Marc Julliard, 63 ans, retraité habitant de Bèze confie : « C’était très long pour téléchargé. Maintenant c’est phénoménal. Cela va très vite. Cela facilite la vie, surtout pour les entreprises. »
Michel Porcherot, 65 ans, retraité de l’aérospatiale habitant de Bèze confie : « Avant cela fonctionnait quand cela voulait. Certaines recherches n’aboutissaient pas. Maintenant cela va très vite. »
Jean-Louis Martin, 70 ans, retraité habitant de Bèze confie : « Avant cela n’allait pas, cela fonctionnait très mal. Je n’étais pas satisfait du tout. Maintenant il y a une grosse amélioration, nous pouvons télécharger rapidement. »

Le haut débit est arrivé à Chazeuil

chazeuilLe haut débit est arrivé

L’arrivée de la fibre optique change la vie des habitants de Chazeuil, habitués jusque là au bas débit

Mardi, Valéry Gogat, maire de Chazeuil a accueilli François Sauvadet, président du conseil départemental de la Côte d’or, Catherine Louis et Charles Barrière, conseillers départementaux pour l’inauguration de l’arrivée de la fibre optique sur la place, au cœur de la commune Chazeuil.
Chazeuil, Vernois les Vesvres et Boussenois situés sur la grappe de Selongey bénéficient désormais d’un accès au très haut débit pour la plus grande joie des usagers : professionnels et particuliers.
Les habitants réagissent face au changement et s’expriment sur l’arrivée de la fibre à Chazèuil :
Pierre Ronot, retraité, 67 ans, habitant de Chazeuil témoigne : « Le changement est notable en ce qui concerne la connexion à internet. Il n’y a plus de coupures. Cela fonctionne tout le temps. Il y a un gros débit. On peut envoyer et recevoir des photos facilement. Toutefois nous n’avons pas le débit maximum dans les maisons. Il y a de ce fait une limite au progrès. Toutefois on peut recevoir la télévision par internet et cela m’intéresse. »
Jean-François Lejour, retraité, 74 ans, habitant de Chazeuil témoigne : « J’ai internet, c’est plus efficace maintenant. Nous avons accès à des choses auxquelles nous ne pouvions accéder auparavant. On pourra effectuer notre déclaration d’impôts en ligne par exemple. Avec la fibre, on surfe beaucoup plus vite sur internet, même si la fibre optique ne va pas jusque dans les habitations. »
Marie-Pierre Cour, conductrice de bus, 51 ans, habitante de Chazeuil témoigne : « L’arrivée de la fibre optique à Chazeuil, cela change tout. Nous pouvons maintenant effectuer facilement des commandes sur internet, et contacter les administrations. Cela n’a rien à voir par rapport au passé proche. Nous avons maintenant la téléphonie fixe, la télé et un internet à très haut débit. C’est moins cher qu’avant et ce n’est que du bonheur. »
En chiffres : Pour ce raccordement : 23 473 mètres de fibres ont été déployés (soit près de 24 kilomètres), cela a couté près de 700 000 € au conseil départemental dans le cadre de son schéma départemental d’aménagement numérique terrestre (SDANT).