Visite de l’association « Renaissance du vieux Besançon ».

Visite de l’association « Renaissance du vieux Besançon ».
Samedi 18 mai, a eu lieu une belle visite du village de Bèze et de l’abbaye avec l’association « Renaissance du vieux Besançon ». Belle journée avec une association de passionnés. Merci à notre guide d’un jour, Guy Bertin, qui a fait découvrir l’histoire de la commune de Fontaine-Française, au maire de la Commune de Bèze pour la visite du patrimoine de son village médiéval et aux propriétaires du château de Fontaine-Française et du château de Rosières. Un grand merci également à Jean-Pierre Bernardet, qui a proposé les livres écrits par les membres de la Société historique et touristique. Expérience à renouveler.

Publicités

De multiples projets pour la Société Historique et Touristique de la Région de Fontaine-Française

De multiples projets pour la SHTRFF,
Vendredi a eu lieu l’assemblée générale de la Société Historique et Touristique de la Région de Fontaine-Française (SHTRFF), en présence de Nicolas Urbano, maire de la commune, premier vice-président de communes Mirebellois et Fontenois.
Cette année 2017, a vu partir deux personnes très proches de la Société Historique. Toutes les deux attachées à leur pays de la Vingeanne, n’ont pas ménagé leurs peines ni les efforts pour promouvoir ce petit bout de terre de France qu’elles affectionnaient.
Françoise Boirin, a pendant de longues années porté à bout de bras, la Syndicat d’Initiative de Fontaine-Française Val de Vingeanne, ne renonçant jamais à le faire vivre coute que coute.
Liliane Corberon a fait partie de cette équipe de pionniers, de passionnés autour du docteur Berger, au tout début de la Société Historique. Nous ne mesurons pas encore aujourd’hui l’importance de son rôle et de son action pour que vive la revue d’histoire locale : Terroir.
En 2017, l’assemblée générale et son traditionnel repas dansant, les voyages, la galette des rois, le repas crustacé (dansant) ont connu comme à l’accoutumée un beau succès. Les mêmes bases sont conservées pour 2018.
Il y a tout de même un bémol, la fin du mois de novembre, est très prisée pour les élans de générosité. « Devons-nous revoir nos échéances ? » : s’interroge Jean-Pierre Bernardet président de la SHTRFF.
La participation de la SHTRFF au marché nocturne du 14 aout à Fontaine-Française, et la présence de cette association à Beaumont sur Vingeanne ont été très appréciées.
Les bénévoles ont été remerciés, par Jean-Pierre Bernardet.
Le site informatique de la SHTRFF doit être mis à jour et complété.
L’année 2017, a vu la sortie de : « Fontaine-Française, son histoire au fil des rues » : objet du Terroir numéro 154. Cette approche ludique et originale de l’histoire locale vient compléter les travaux de Richard-Edouard Gascon, Camille Rochard et les numéros anciens de Terroir.
Il faut rappeler à la veille du centenaire de la fin de la grande Guerre, le numéro 149 de Terroir sur : « La guerre 1914-1918 d’après les carnets journaliers de deux poilus bourguignons. »
« Faut-il réfléchir à d’autres supports pour faire connaitre les recherches récentes ? » : s’est demandé le président de la SHTRFF
Terroir est en quadrichromie et compte au moins 32 pages.
Les sujets ne manquent pour les historiens locaux. Dans le numéro 155, outre le compte rendu du voyage à Cuba, le lecteur sera heureux d’apprendre qu’on vieilli mieux en Vingeanne qu’ailleurs et plus particulièrement dans un petit village du secteur. Il est reste encore au cœur des villages des passionnés véritables gardiens des traditions ancestrales.
Dominique Bourguignon, Aleth Chartier, Jean Dupic, Bernard Monot sont renouvelés dans leurs mandats au conseil d’administration de la SHTRFF. Joseph Maraval a intégré le conseil d’administration.
La cotisation est à : 18 €.
Une vingtaine de nouveaux adhérents ont rejoint l’association.
Catherine Baradel, coordinatrice du comité de lecture de Terroir a fait part des projets de recherches qui seraient publiées prochainement.
Le patrimoine naturel sera mis en avant avec la présentation des oiseaux de la grande prairie. L’inauguration des Monuments aux morts en 1918, les vitraux et les monuments aux morts religieux seront à l’honneur.
Les anciennes confréries seront étudiées à Bourberain et à Montigny sur Vingeanne.
L’école ménagère de Saint-Seine sur Vingeanne, devrait faire l’objet d’un prochain article.
Des recherches plus approfondies devraient avoir lieu sur les sites sacrés du Val de Vingeanne et les décors intérieurs de l’église de Fontaine-Française.
La SHTRFF est une société savante qui a pour objet l’étude de l’histoire et les richesses du patrimoine local. Les articles savent rester simples et abordables par tous.

Henry Berger un souvenir toujours présent

Henry Berger un souvenir toujours présent

Henry Berger un souvenir toujours présent : cet article est paru le 10/01/09

« A Fontaine-Française, le collège porte le nom du docteur Berger, la une rue évoque également son nom, toutefois les jeunes générations ignorent souvent en partie son œuvre, et les anciens méconnaissent certaines facettes de cet homme apprécié et respecté de ses amis comme de ses opposants.

Henry Berger, est né le 21 avril 1920 à Rivière-les-Fosses (Haute-Marne), et décédé le 25 avril 1996. Médecin, il s’installa au chef lieu de canton, et devint conseiller municipal (dès 1956) et maire de Fontaine-Française (de 1959 à 1992). Fontaine-Française et le canton lui doivent : outre la construction du collège, l’implantation de l’usine Magyar (Société Métallurgique de Fontaine Française), la M.A.P.A. (Maison d’Accueil des Personnes Agées) Gabriel Couturier et, on lui doit le jumelage avec Dorn-Durkheim en 1966. »

Source : données biographiques issues du site de l’Assemblée Nationale, du who’s who, du dictionnaire des contemporains et de : la Petite histoire du pays de Fontaine-Française, livre écrit par Pierre Rameau, édité par la SHTRFF ( Société Historique et Touristique de la Région de Fontaine-Française ).

Henry berger est l’auteur du rapport Berger

De nouveaux horizons pour le tourisme en Vingeanne

dscn9979De nouveaux horizons pour le tourisme en Vingeanne

La donne change concernant le tourisme dans le secteur de la Vingeanne. de nouveaux horizons se dégagent. Rencontre avec Michel Château, l’actuel président du Syndicat d’Initiative de Fontaine-Française Val de Vingeanne

Vendredi a eu lieu l’assemblée générale extraordinaire. Michel Château, l’actuel président du Syndicat d’Initiative de Fontaine-Française Val de Vingeanne (SIFFVV) se confie au sujet de l’évolution de la gestion du tourisme dans le secteur de la Vingeanne et plus largement dans le Mirebellois et le fontenois. Rencontre.
Quels sont les changements concernant le tourisme dans le secteur?
La promotion du tourisme sera du ressort de la nouvelle communauté de commune du Mirebellois Fontenois au premier janvier. Un nouvel office tourisme va naitre sous l’égide de ce nouvel Établissement public de coopération intercommunale (EPCI) . Le siège du nouvel office du tourisme sera à Mirebeau sur Bèze avec deux points d’informations, l’un sera à Bèze, l’autre à Fontaine-Française.
Quelles sont les nouveautés pour votre association.
Notre association va changer de nom, pour se nommer : « Regard sur la Vingeanne », afin de se mettre en conformité avec ses nouvelles attributions. Cette nouvelle association aura pour mission l’animation du territoire du Val de Vingeanne. Nous travaillerons avec le nouvel office du tourisme, la Société Historique et Touristique de la Région de Fontaine-Française (SHTRFF), Champlitte et Gray. On veut promouvoir les randonnées pédestres et cyclistes et les manifestations pouvant attirer du monde, des gens du secteur et des touristes. Une balade nocturne, un marché nocturne, et une foire aux plantes d’automne, seront au programme. Les Journées Européennes du Patrimoine seront du ressort du nouvel office du tourisme.
Comment voyez-vous l’avenir?
Des jeunes sont venus nous rejoindre. Nous n’avons plus de délégués des communes de l’ancien canton de Fontaine-Française. Mais nous avons le soutien des élus du Val de Vingeanne. Nous avons l’appui de Nicolas Urbano, maire de Fontaine-Française et actuel président de la communauté de communes du Val de Vingeanne. Nous voulons développé une relation privilégiée avec les autres association du secteur du Val de Vingeanne afin d’animer le territoire Nous souhaiterions l’avenir relancer la fête du livre à Fontaine-Française en partenariat avec la SHTRFF.

Téléphone : 06.10.63.73.87

Croix de nos villages

Croix de nos villages
Les croix de village font partie de l’héritage rural de notre civilisation occidentale qui, au-delà de la foi des ancêtres, se rattache à l’Histoire.
Le livre Croix de nos villages a été publié en 2008 par la Société Historique et Touristique de la Région de Fontaine-Française, à la suite d’une exposition d’aquarelles de Bernard Marion.
Cet ouvrage recense les croix érigées dans trente villages de l’ex-canton de Fontaine-Française et de ses environs. L’histoire, les symboles, les inscriptions, les particularités de chacune sont étudiées. Par leur douceur et leur poésie, les photographies de Pascal Brunelli ainsi que des dessins et aquarelles de Bernard Marion équilibrent les textes. La préface est de Jean-François Devalière.
« Les croix de village font partie de l’héritage rural de notre civilisation occidentale qui, au-delà de la foi des ancêtres, se rattache à l’Histoire. Nous n’avons pas la prétention d’être des « spécialistes » en la matière. Nous nous présentons plus modestement comme des « amateurs éclairés », qui se sont passionnés pour un sujet digne d’intérêt. Sans vouloir être trop didactiques, nous souhaitons simplement aiguiser la curiosité de nos lecteurs en les incitant maintenant à poursuivre ces recherches tout en veillant à la sauvegarde de ce précieux patrimoine. » : confient les auteurs
Le livre coûte 24 euros. On peut le commander à l’adresse suivante : societehistorique.ff@gmail.com

Fontaine-Française : des subventions ont été attribuées aux associations

DSCN8081Fontaine-Française : des subventions ont été attribuées aux associations
Le conseiller général ­Nicolas Urbano a convié, ­jeudi soir, les associations cantonales pour la répartition du Fonds d’aide à la vie associative (Fava), alloué par le conseil général ; une subvention qui s’élève à 3 486,04 € et qui est allouée en fonction des projets associatifs. Cette année, ce sont les associations à ­vocation culturelle qui ont été dotées.

Ont été attribués : 500 € à la Société historique et touristique de la région de Fontaine-Française, 300 € à Musique Culture et Patrimoine de Saint-Seine-sur-Vingeanne, 250 € à l’Atelier des boiseries, 300 € à l’Association éducative et culturelle du collège Henry-Berger, 250 € au club des retraités de Bourberain, 350 € à Amitié Rencontre, 600 € au syndicat d’initiative de Fontaine-Française Val de Vingeanne, 350 € à l’association Tu caches bien ton jeu de Licey-sur-Vingeanne, 226,04 € à l’association Les Quatre Tours d’Orain et 200 € à l’association Les bouilleurs de cru de Fontaine-Française.