L’association Regard sur le Val de Vingeanne est née

L’association Regard sur le Val de Vingeanne est née

Une nouvelle association est née pour proposer des animations dans le val de Vingeanne et les alentours et mettre en valeur et défendre les richesses du territoire. Martine Favet, 57 ans, secrétaire administratif à la La Direction départementale des territoires (DDT), a été élue vendredi, présidente de cette nouvelle association intitulée Regard sur le Val de Vingeanne. Martine Favet est également vice présidente de l’Office du Tourisme du Mirebellois et Fontenois. Rencontre.

Quel est le rôle de votre association?
L’association « Regard sur le Val de Vingeanne » a le même objectif que l’ancienne association « Syndicat d’initiative du Val de Vingeanne-Fontaine Française » mis à part l’accueil et l’information touristique qui sont intégralement du ressort du nouvel Office de tourisme du Mirebellois et Fontenois. L’association proposera donc des animations dans son secteur pour contribuer, avec les partenaires et prestataires intéressés, à mettre en valeur et à défendre des richesses naturelles et patrimoniales du territoire.

Quels sont vos projets pour 2017?
Les membres du conseil d’administration, fraîchement élus, vont bientôt se rencontrer pour mettre au point les projets pour 2017. Une certitude, le maintien des trois manifestations habituelles avec la balade nocturne le samedi 15 juillet 2017 (la commune n’a pas encore été choisie), le marché nocturne à Fontaine-Française le 14 août 2017 et la foire aux plantes d’automne qui devrait se dérouler le dimanche 15 octobre 2017 en partenariat avec l’association des croqueurs de pommes de Champlitte. D’autres projets sont à l’étude comme la reprise du balisage des sentiers de randonnée pédestre et des animations de l’environnement patrimonial. Cette année sera également une année de travail pour envisager la mise en place, dans les années futures, d’un événement autour du livre et de la création de sentiers de randonnée VTT.

Quel est l’avenir de votre association au sein de la communauté de communes du Mirebellois et Fontenois?
On ne peut pas ignorer les retombées économiques du tourisme. Il y a donc nécessité de proposer aux touristes de passage, un panel d’offres qui leur permette de rester quelques jours pour découvrir le patrimoine naturel, culturel et architectural sur notre territoire.
Une partie des missions de l’association répond à trois axes de développement proposés par la commission Tourisme de la nouvelle communauté de communes du Mirebellois et Fontenois, à savoir, proposer de nouvelles initiatives pour dynamiser le tourisme et l’économie locale, augmenter la fréquentation des sites touristiques et contribuer à l’animation du territoire.

L’association s’attachera donc à mettre en place de nouvelles activités liées à la préservation et à la découverte du patrimoine, à programmer des animations et à rechercher des événements culturels pour mettre en valeur les deux principaux points touristiques du Val de Vingeanne, le château de Fontaine-Française et le château de Rosières.
Courriel : regard.vingeanne@gmail.com Tel : 06.31.75.06.89

De nouveaux horizons pour le tourisme en Vingeanne

dscn9979De nouveaux horizons pour le tourisme en Vingeanne

La donne change concernant le tourisme dans le secteur de la Vingeanne. de nouveaux horizons se dégagent. Rencontre avec Michel Château, l’actuel président du Syndicat d’Initiative de Fontaine-Française Val de Vingeanne

Vendredi a eu lieu l’assemblée générale extraordinaire. Michel Château, l’actuel président du Syndicat d’Initiative de Fontaine-Française Val de Vingeanne (SIFFVV) se confie au sujet de l’évolution de la gestion du tourisme dans le secteur de la Vingeanne et plus largement dans le Mirebellois et le fontenois. Rencontre.
Quels sont les changements concernant le tourisme dans le secteur?
La promotion du tourisme sera du ressort de la nouvelle communauté de commune du Mirebellois Fontenois au premier janvier. Un nouvel office tourisme va naitre sous l’égide de ce nouvel Établissement public de coopération intercommunale (EPCI) . Le siège du nouvel office du tourisme sera à Mirebeau sur Bèze avec deux points d’informations, l’un sera à Bèze, l’autre à Fontaine-Française.
Quelles sont les nouveautés pour votre association.
Notre association va changer de nom, pour se nommer : « Regard sur la Vingeanne », afin de se mettre en conformité avec ses nouvelles attributions. Cette nouvelle association aura pour mission l’animation du territoire du Val de Vingeanne. Nous travaillerons avec le nouvel office du tourisme, la Société Historique et Touristique de la Région de Fontaine-Française (SHTRFF), Champlitte et Gray. On veut promouvoir les randonnées pédestres et cyclistes et les manifestations pouvant attirer du monde, des gens du secteur et des touristes. Une balade nocturne, un marché nocturne, et une foire aux plantes d’automne, seront au programme. Les Journées Européennes du Patrimoine seront du ressort du nouvel office du tourisme.
Comment voyez-vous l’avenir?
Des jeunes sont venus nous rejoindre. Nous n’avons plus de délégués des communes de l’ancien canton de Fontaine-Française. Mais nous avons le soutien des élus du Val de Vingeanne. Nous avons l’appui de Nicolas Urbano, maire de Fontaine-Française et actuel président de la communauté de communes du Val de Vingeanne. Nous voulons développé une relation privilégiée avec les autres association du secteur du Val de Vingeanne afin d’animer le territoire Nous souhaiterions l’avenir relancer la fête du livre à Fontaine-Française en partenariat avec la SHTRFF.

Téléphone : 06.10.63.73.87

Fontaine-Française : « Le nombre d’anciens combattants baisse tous les ans »

Vendredi a eu lieu l’assemblée générale du comité de la Fédération nationale des anciens combattants en Algérie (Fnaca) du Val de Vingeanne. Michel Apert, président, répond à nos questions.
Combien le comité compte-t-il d’adhérents ?

« Je suis président depuis 2003 du comité. Il compte quarante-cinq adhérents cette année. »

Quels sont les projets du comité local pour l’année à venir ?

« Nous organisons une galette des Rois début janvier à Saint Maurice sur Vingeanne, nous participons à la cérémonie du 19-Mars. Il y aura, comme chaque année, une sortie à Pesmes pour déguster des grenouilles, suivie de la Journée des déportés. Nous prendrons part également à la journée de commémoration du 8 Mai, et à la cérémonie du 18 Juin. Nous serons au congrès départemental de la Fnaca, à Saint-Apollinaire. Nous avons cette année un nouveau porte-drapeau adjoint, Jacques Bordelet. »

Comment voyez-vous l’avenir d’ici dix ans ?

« La moyenne d’âge est élevée. Le nombre d’anciens combattants de la guerre d’Algérie et des ­combats au Maroc et en Tunisie baisse chaque année. Dans dix ans, de nombreux adhérents seront décédés. Après nous, il n’y aura plus de comité. »

Info Tél. : 03.80.75.93.54.

Cette assemblée générale a eu lieu en présence de Nicolas Urbano, maire de Fontaine-Française, président de la communauté de communes du Val de Vingeanne, de Jean-Louis Bourgeois, vice-président départemental, secrétaire général, et de Mireille Clavier, responsable du dossier veuves.

Un bouilleur de cru entre tradition et modernité à Saint Maurice sur Vingeanne

michel-apertUn bouilleur de cru entre tradition et modernité

Michel Apert est bouilleur de cru à Saint Maurice sur Vingeanne, il produit sa propre eau de vie. Il perpétue la tradition, cependant des changements existent.

Michel Apert, habitant de Saint Maurice sur Vingeanne, âgé de 81 ans, est bouilleur de cru. Depuis 1993, il est président du syndicat intercommunal des bouilleurs de cru de Chaume et Courchamp et de Saint-Maurice sur Vingeanne. Rencontre.
Michel a appris l’art de produire ses propres eaux de vie avec son père, Albert Apert bouilleur de cru lui aussi. Autrefois, il n’y avait pas de syndicat. Plusieurs alambics existaient dans le village. C’était familial, les différents avaient acheté un alambic ensemble. Les gens se prêtaient l’alambic. L’alambic était déplacé de maisons en maisons. Il fallait des papiers, obtenus auprès des douanes. C’est toujours ainsi, il y a des formalités à remplir pour déplacer un alambic. Autrefois à Saint Maurice sur Vingeanne, il y avait 19 agriculteurs, et presque autant de bouilleurs de cru. Les gens, autrefois avaient le privilège de produire dix litres d’alcool pur, exonérés de taxes. « Presque plus personne ne bénéficie de ce privilège, il s’éteint avec ses derniers détenteurs. Aujourd’hui, on paie 8 € 68 le litre, pour les 1 000 premiers degrés produits » : confie Michel Apert.
Michel Apert parle avec passion de son art : « C’est une tradition, cela fait partie du folklore de la campagne. Malheureusement, il n’y a pas de jeunes qui se lancent dans la production d’eau de vie. Il faut du temps et un certain savoir-faire. » : ajoute Michel Apert
A Saint-Maurice, au local des bouilleurs de crus, du marc, de la poire, de la prune et quelque fois de la prunelle passent par l’alambic. Parfois des amis viennent se réchauffer l’hiver, auprès de l’alambic et discuter avec Michel, c’est le cas de Michel Rapha de Chaume, qui aime évoquer avec Michel Apert l’ancien temps tout en produisant de l’eau de vie comme les anciens le faisaient autrefois. De nos jours, pour être bouilleur de cru, il faut posséder des arbres fruitiers ou bien être locataire d’arbres fruitiers ou d’une vigne. Il faut distiller sa propre récolte dans un atelier public et procéder à une déclaration aux douanes.

3 740,48 € pou l’AFM Téléthon

telethon-2016-remerciements3 740,48 € pou l’AFM Téléthon

Vendredi soir, à la salle polyvalente de Fontaine-Française, a eu lieu une sympathique cérémonie. L’association Les P’tiots d’abord qui coordonne les association du Val de Vingeanne a annoncé le total des sommes collectées lors du Téléthon. La somme de 3 740,48 € a pu être collectée au profit de l’AFM Téléthon. Toutes les personnes qui ont participé au téléthon les 2 et 3 décembre dernier dans le secteur du Val de Vingeanne ont été remerciées.