La force du destin.

C’est malin on dit que c’est le destin.

La faute est toujours celle des autres.

Les crétins s’abritent derrière les liens.

Ces liens qui nous enchainent.

Cette rage qui dit la haine.

La clémence nous taraude.

Le dégagement rôde.

Le refuge c’est la poésie.

La poésie c’est la vie.

Saint Modeste.

À la saint Modeste, repique tes choux s’il t’en reste.
À la saint Mathias, jour et nuit ne diffèrent pas.
Quand saint Mathias trouve de la glace, il la casse.
Saint Mathias, le replâtreur, sans neige ne pourrait faire.
Saint Mathias casse la glace ; s’il n’y en a pas, il en fera.
À la saint Mathias, neige et glace.
Qui se signe à la saint Mathias, un an de santé il aura.
À la saint Mathias, la pie fait son nid.

Deux employés communaux à l’honneur à Fontaine-Française.

Vendredi 19 février, à la salle du conseil de la mairie de Fontaine-Française, Nicolas Urbano, maire de cette commune a mis à l’honneur deux employés communaux, Christine Carpentier, et André Beaufils.
Une médaille d’argent pour 20 ans de travail au service de cette commune a été remise à Christine Carpentier et André Beaufils.
Christine Carpentier, employée de la commune de Fontaine-Française a a passé 30 ans au service de cette commune. André Beaufils, employé communal a passé 33 ans au service de cette commune.
« Au cours de l’année 2021, une médaille du travail pour 30 ans passés au service de la commune de Fontaine-Française, sera remise à Christine Carpentier et André Beaufils. » précise le maire de Fontaine-Française, Nicolas Urbano.

La danse

Tu mène la danse.

Tu es en transes.

Ce n’est pas une dans du sabre.

Ce n’est pas une danse macabre.

C’est la danse de l’été.

Tu vas la danser.

Ce n’est pas la Lambada.

Ce n’est pas la Socca.

Ce n’est pas la Macarena.

Ce n’est pas la Samba

Ce n’est pas la Zumba.

C’est la Jérusalema.

La symbolique de la chouette.

J’ai réalisé une série de galets peints. J’ai choisi l’image de la chouette. Je compte les cacher au fil de mes reportages dans la vallée de la Vingeanne (21). Le but du jeu : les gens doivent les trouver et les recacher à leur tour (Voir la page Face Facebook Trouve mon galet 21.

La chouette est un animal totem. C’est un des symboles de Dijon. La chouette demeure la mascotte de la ville. Nichée sur un contrefort de Notre-Dame, elle est devenue un porte-bonheur pour les passants qui la caressent de la main gauche, la main du cœur.

La promotion de Lettres supérieures de ma belle-mère était placée sous le signe de la chouette au lycée Carnot à Dijon. Ma belle-mère les collectionnaient. J’avais remporté une sorte de concours au collège de Fontaine-Française. Le premier prix était une chouette. Un porte-clé chouette phosphorescent de la marque Spahr à Selongey, et aussi un buvard Gringoire illustré avec un château de la région, je ne les retrouve pas. Je me fabrique d’autres souvenirs.

J’ai effectué une recherche sur ce symbole de la chouette. La chouette ou le hibou ont une symbolique riche qu’on retrouve dans de nombreuses traditions.

« Le trait le plus frappant de l’animal totem de la chouette ou du hibou est son lien profond avec la sagesse et la connaissance intuitive. Si vous considérez la chouette comme un de vos totems, vous êtes susceptible d’avoir la capacité de voir ce qui est habituellement caché a la plupart d’entre nous. Lorsque cet animal totem vous guide, vous pouvez compter sur la puissance de sa perception pour aller au-delà de l’illusion et de la tromperie et accéder à la vérité. L’animal totem de la chouette est également associé à la sagesse, la découverte de l’inconnu et la magie de la vie. » : Laura Lafontaine.