Le Débarquement.

La Fayette nous voilà ! 🙂

Les visiteurs américains (plus précisément des États-Unis) sont les plus nombreux sur mon blog (devant les français).

Plus de 100 visiteurs du nouveau monde ce jour ! Bienvenue ! Des membres de ma famille ont émigré aux États-Unis au XIX ème siècle.

J’espère que les visiteurs venus d’Amérique et d’autres lieux trouvent ce qu’ils cherchent dans ce lieu paisible et poétique ! 🙂

Florilège de décembre 2020 numéro 181 est paru.

Florilège de décembre numéro 181 est paru.

Cette revue trimestrielle de création littéraire et artistique est parue.

Sur la couverture, une peinture nous interpelle. Plus encore une citation très bien choisie illustre le travail de l’artiste. »La peinture est une manière d’être, la tentation de respirer dans un monde irrespirable. » : Jean Bazaine, peintre (1904-2001).

Cette peinture surréaliste est de Gyuri Lohmuller.

A l’intérieur, figure un émouvant hommage à Maurice Carême par Jeannine Burny.

La présidente de la Fondation Maurice Carême, Jeannine Burny, est décédée, le 11 novembre 2020.

Bonne lecture ! 🙂

L’éditorial a pour titre : »Ce que peut la poésie »

« Je nettoyais le poème : le coup est parti. » : écrivait le poète Werner Lambersy.

Un partenariat fructueux avec Harrys.

Un partenariat fructueux avec Harrys.

Le GAEC des Trois Provinces à La Villeneuve, commune Montigny-Mornay-Vingeanne produit du blé utilisé par la société Harrys qui produit des brioches et du pain de mie notamment.

Eve Poinsot-Laffage, 31 ans, agricultrice et Frédéric Poinot, 43 ans agriculteur, habitants de La Villeneuve, commune Montigny-Mornay-Vingeanne sont installés au sein du Groupement Agricole d’Exploitation en Commun (GAEC) des Trois Provinces. Eve Poinsot Laffage a rejoint le GAEC en 2010, et Frédéric a rejoint ce GAEC en décembre 1998.
Le GAEC des 3 Provinces compte 366 hectares. 90 hectares sont en pré. Le reste de l’exploitation est en céréales dont 100 hectares en blé. 40 % de la surface consacrée au blé est sous contrat avec Harrys. « Dijon Céréales nous a proposé un contrat avec Harrys. Nous travaillons en agriculture raisonnée. Tous nos choix et pratiques culturales sont enregistrées sur logiciel. La logique de Harrys est de pouvoir tracé le blé du champ à la brioche. L’objectif est de baisser au minimum les résidus de traitement dans le grain. Pour la ferme, le cahier des charges est très strict. Cela nous apporte en échange un prix garanti.  » : confie Frédéric Poinsot.
Le contrat avec Harrys est une démarche de respect de l’environnement. La ferme doit adapter ses pratiques de cultures. « Notre assolement a changé, les rotations sont plus longues. Nous alternons les cultures d’hiver et de printemps pour casser le cycle des mauvaises herbes. Nous utilisons l’engrais vert comme support pour l’engrais organique. Nous valorisons ainsi nos effluents d’élevage. Trois hectares de jachères apicoles dans le cadre de la permaculture voulue par le contrat Harrys seront donc consacrés aux abeilles. Le stockage des grains de blé est ventilé pour avoir zéro insecticide pour éviter toute pollution du grain La traçabilité est suivie du stockage à la livraison. » note l’agriculteur de la Vingeanne.
Le suivi est voulu par Dijon Céréales qui collecte le blé et transmet ce suivi spécifique à Harrys.  » C’est une fierté de travailler avec Harrys. Mes filles mangent de la brioche Harrys. Elles trouvent cette brioche Harrys très bonne. Elles nous disent en mangeant la brioche ou le pain de mie : » Il est bon le blé de papa. ». Le groupe Harrys est proche de ses exploitants agricoles fournisseurs de blé. Nous avons eu un mot sympathique de la part de Harrys pendant le confinement. Cela nous encourage. Nous faisons partie d’une équipe et nous sommes reconnus pour notre métier. C’est agréable et valorisant de travailler pour une marque reconnue. » : note Eve Poinsot Laffage.



Harrys fait partie du groupe Barilla. Harrys a quatre usines en France. Pain de mie, pains pour sandwiches, brioches et briochettes sont produits par Harrys.
La variété de blé utilisée par le GAEC des Trois Provinces est : « L.G. ABSALON ». Le rendement est de 76 quintaux l’hectare en moyenne sur une surface de 40 hectares.

Du pain à portée de main à Sacquenay.

Suite à la fermeture de la boulangerie, L’Acadienne, le conseil municipal de Sacquenay a décidé d’ouvrir mardi 24 novembre un magasin de dépôt de pain au Poney Fringant.

Mardi 24 novembre, ouvrira un dépôt de pain dans les locaux du Poney Fringant à Sacquenay. » C’est une décision du conseil municipal prise afin de permettre aux habitants de Sacquenay de s’approvisionner en pain sans avoir trop à se déplacer. » : confie Jean-Noël Truchot, maire de Sacquenay L’association : Les compagnons de la Charme qui gère le café associatif : Le Poney Fringant a offert gracieusement un espace au sein de ses locaux et l’a aménagé pour répondre aux conditions de vente du pain. Le Poney Fringant est la propriété d’Eric Estivalet. Christine Tavernier est la présidente de l’association : Les Compagnons de la Charme. Christine Tavernier assurera bénévolement la vente du pain à Sacquenay au Poney Fringant. « Des conseillers municipaux bénévoles vont aller chercher le pain chaque jour à la boulangerie Guillerme de Lux.  » : note le premier édile.
Il s’agit d’un service rendu à la population. « Le magasin sera ouvert chaque jour de 7 h 30 à 9 heures et de 18 à 19 heures, sauf le lundi. Le dimanche le magasin sera ouvert de 7 h 30 à 10 heures uniquement. » : explique la vendeuse bénévole Christine Tavernier.
Cette solution est transitoire. Elle est valable jusqu’à la fin de l’année 2020. « Le conseil municipal réfléchit en liaison avec Jérôme Bruet de la boulangerie bio Les Champs du Destin de Sacquenay à la réouverture d’une boulangerie dédiée à la production de pain blanc dans des locaux communaux. »: annonce le premier édile.
Ce dépôt de pain devrait permettre donc de faire une transition dans l’attente de cette ouverture d’une nouvelle boulangerie à Sacquenay, ce qui devrait permettre à la clientèle de ne pas trop se disperser.
« Pour les gâteaux, il s’agira de prendre commande à la Boulangerie de Lux. Le journal Le Bien Public devrait être présent au Poney Fringant. Café, thé, croissant devraient être également proposés dans l’avenir. » : signale Christine Tavernier présidente de l’association : Les Compagnons de la Charme. L’objectif de cette association est de faire vivre la commune.
Tous les habitants ne choisiront pas l’option de fréquenter Le Poney Fringant pour acheter leur pain. Certains iront à Fontaine-Française ou Selongey. D’autres achètent leur pain à Dijon, sur leur lieu de travail. D’autres encore préfèrent le pain bio ou font eux-mêmes leur pain.
« C’est un service proposé surtout aux ainés, et à ceux qui ne prennent pas leur voiture pour acheter leur pain ailleurs. Je souhaite remercier tous les bénévoles unis pour proposer du pain et des viennoiseries aux habitants de Sacquenay « : glisse le maire de la commune de Sacquenay Jean-Noël Truchot.
En cette période de confinement lié à la COVID 19, Le Poney Fringant ne propose pas de programme musical, et offre ses locaux à la commune pour le dépôt de pain.
Article rédigé à la demande de Fab.

Le petit tambour

Tous les soirs dans les rues de Saint-Maurice-sur-Vingeanne, à la nuit tombée, entre 20 heures et 22 h 30, passe un petit tambour. Il s’agit sans doute comme dans le fameux film, d’un enfant qui n’a pas grandi. Il tambourine, comme il l’a appris avec le percussionniste Claude Bongarzone de Champlitte. Il n’y a personne dans les rues, sauf le petit tambourineur. Ce n’est pas un appariteur. C’est un adepte du tambour de nuit. Il n’y a pas de couvre-feu à l’heure actuelle. Peut-être ce jeune annoncera le couvre-feu et la tombée de nuit.

La bibliothèque s’adapte en mettant en place un drive à Selongey.

La bibliothèque municipale de Selongey propose un service de portage et de drive comme alternative à l’ouverture du lieu. Le Drive avait été mis en place au premier confinement, il est à nouveau en vigueur pour ce second confinement à la médiathèque de Selongey.

« Un Drive a été mis au point. Les gens prennent rendez-vous. Ils peuvent choisir et réserver leurs livres sur le site de la médiathèque de Selongey. Les lecteurs peuvent également téléphoner à la médiathèque de Selongey pour donner la liste des livres qu’ils désirent emprunter. Je leur propose un rendez-vous pour retirer leurs livres. Il y a un catalogue d’ouvrages de la bibliothèque en ligne. Le portage des livres à domicile est possible pour les personnes ne pouvant pas se déplacer. » : précise Marie-Thérèse Pascard, responsable de médiathèque Réquichot à Selongey.
12 000 ouvrages sont disponibles à la bibliothèque et peuvent âtre empruntés par les personnes intéressées.
La médiathèque Réquichot de Selongey, est située au 20 de la rue de la Patenée à Selongey.
Site : médiathèque-selongey.fr
Mail : biblio.selongey@orange.fr
Horaires d’ouverture :
Lundi et vendredi de 16 h 30 à 18 h 30, mardi de 12 h 30 à 13 h 30, mercredi de 15 heures à 18 heures, et le samedi de 10 à 12 heures.
Tél. 03.80.75.55.62. Accord de Cyrill. Article sur Selongey.