De l’école monastique aux pâtisseries de Gabrielle Randrianasolo à Bèze.

Gabrielle Randrianasolo a ouvert dernièrement une pâtisserie à Bèze à l’enseigne Gabrielle Pâtisseries dans une partie des locaux de l’ancienne école monastique.

Lorsque le visiteur arrive à Bèze, place de Verdun, il ne peut s’empêcher d’admirer la façade de l’école monastique. Cette façade de l’école monastique de Bèze, telle qu’on pouvait l’admirer en 1912 est visible de nos jours. Cette façade a failli partir pour les États-Unis en 1913. Ce bâtiment a été sauvé de la démolition et il a obtenu son classement par les Beaux-arts en 1914. Gabrielle Randrianasolo et son mari Patrice Martin la font revivre.
Gabrielle Randrianasolo, âgée de 45 ans, est pâtissière et habitante de Bèze. Son mari Patrice Martin 47 ans travaille avec elle. La pâtissière a tout un parcours derrière elle. Venue, de Nice, initialement formée en gestion de production en usine, elle a ensuite trouvé du travail en service informatique. Dans ce cadre, elle a effectué une mission dans une société bourguignonne, et s’est installée en Côte d’Or. « Je suis peut-être la pâtissière la plus informatisée du secteur. La pâtisserie est une passion. J’ai passé mon CAP de pâtissière en 2018. J’ai toujours voulu faire de la pâtisserie. C’est une reconversion réussie. J’ai trouvé ce local assez grand à Bèze sur Le Bon Coin. Nous sommes installés mon mari et moi afin de créer notre entreprise et habiter sur place. » : confie la pâtissière.
La pâtissière a de nombreux clients de Bèze, de passage, des touristes et des habitants des villages environnants. « Toutes nos viennoiseries sont faites maison, avec de la farine bio, du sucre de canne bio, des œufs de poules élevées en plein air, du sel de Guérande et du beurre de baratte AOP. » : précise Gabrielle Randrianasolo.
Un dépôt de pain est présent à la pâtisserie, le pain vient de la boulangerie Colas de Selongey, et le samedi de la boulangerie Les Champs du destin de Sacquenay. Un laboratoire a été installé. La vente s’effectue dans un chalet, place de Verdun, en attendant la fin des travaux, comme la municipalité l’a autorisée.
Gabrielle Randrianasolo a des projets professionnels. « Un salon de thé est prévu à l’avenir à l’intérieur de l’ancienne école monastique. » : note l’artisane.

Horaires :
Le mercredi matin de 7h à midi.
Le jeudi et vendredi 7h 12h puis 16h 19h
Le samedi et dimanche 7h 19h.
Téléphone : 06.86.85.42.14
Courriel : info@gabrielle-patisseries.fr
Site : http://www.gabrielle-pâtisseries.fr

Succès pour le repas des ainés à Saint-Seine-sur-Vingeanne.



Samedi, à la salle des fêtes de Saint-Seine-sur-Vingeanne, soixante aînés se sont rassemblés à l’occasion d’un repas offert par la municipalité. Christian Charlot, maire de Saint-Seine-sur-Vingeanne, a accueilli les ainés de plus de 65 ans, pour ce moment de détente, à la fois sympathique et convivial. Le repas a été servi par le comité des Fêtes de Saint-Seine-sur-Vingeanne. Guy Prétet, 88 ans était le doyen de ce repas. .